conseils-et-astuces.fr
Image default
Animaux / Agriculture

Pêche à la carpe : Comment analyser un étang

Notez cet article

La pêche à la carpe, pour être réussie, nécessite beaucoup de préparation. Le choix du matériel et des appâts est une étape très importante de ce processus. À cela s’ajoute l’étape d’analyse de l’étang qui à elle seule peut déterminer d’office la qualité de votre pêche. Pour trouver la meilleure carpe de la région, il vous faudra donc faire le tour des points d’eau, les étudier, y prendre et semer certaines habitudes.

Qu’est-ce que l’analyse d’un étang

Analyser un étang, c’est y collecter des informations dans le but de préparer une session de pêche. Cette préparation prend en compte aussi bien le choix du matériel que l’établissement de la stratégie de pêche.
L’analyse d’un étang comprend 4 phases essentielles à savoir :

  • La sélection et observation de l’étang ;
  • L’identification des postes de pêche ;
  • La pression de pêche et rempoissonnement ;
  • L’information sur le statut juridique de l’étang.

Une parfaite compréhension de ces étapes d’analyse d’un étang vous permettra de réussir votre projet de pêche.

Sélection et observation de l’étang

Pêche à la carpe

L’analyse de l’étang commence par la détermination de sa situation géographique : quel est son emplacement, quelle est sa distance par rapport à votre domicile ? En effet, plus l’étang sera proche de votre domicile, moins vous dépenserez de temps à vous y rendre.

Même si certains carpistes pensent que les pêches sont meilleures en zones reculées, il ne faut pas oublier que le matériel de pêche est important et le déballer ou le remballer prend en moyenne une heure. Ce temps ajouté au trajet du retour à votre domicile ou à la plage horaire disponible pour tester d’autres postes de pêche est un calcul dont il ne faut pas se passer.

La phase d’observation est celle où vous étudiez l’exposition du cours d’eau par rapport aux points cardinaux, de sorte à pouvoir en tirer des informations telles que les mouvements du vent, la course du soleil dans le ciel. Ce type de données vous permet de prévoir les zones les plus exposées aux vents et celles qui sont les plus chaudes ou froides en fonction de votre planning horaire. En second lieu, cette phase permet de s’informer sur le relief du cours d’eau (zones encombrées, peu profondes, etc.). Vous en apprenez également sur les divers points d’activité des carpes (zones de repos, d’alimentation et de reproduction).

Identification des postes de pêche

Pêche à la carpe

Le poste de pêche idéal est celui qui permet d’installer son matériel de pêche en toute facilité. Il doit également réunir un nombre important d’avantages tout en ayant le minimum d’inconvénients. Il y a ensuite certains détails comme la proximité des arbres, d’algues ou de hautes herbes.

Pression de pêche et rempoissonnement

La pression de pêche fait référence au taux de fréquentation d’un étang pour les activités de pêche. C’est-à-dire le nombre de pêcheurs qui se rendent souvent à un étang pour pêcher. Plus elle est élevée, plus les carpes seront abondantes, car habituées à l’amorçage, mais plus elles seront méfiantes également face aux appâts communément utilisés.

Dans l’autre sens, plus la pression de pêche est basse, plus il y aura du travail de préparation à faire, mais les poissons du coin seront moins méfiants. Tout repose sur le type de challenge que vous êtes prêts à relever.

Le rempoissonnement quant à lui fait état du renouvellement des poissons et des espèces introduites dans l’étang.

Statut juridique de l’étang

Cette information permet de savoir les formalités et règlements liés à la pêche sur l’étang choisi. Vous éviterez de vous rendre dans une zone non autorisée, ce qui pourrait vous valoir d’importantes amendes par exemple.

Si vous avez envie d’une partie de pêche à la carpe entre amis, vous devez donc prendre le temps d’analyser l’étang de manière précise.