conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Infection par la bactérie H. pylori : définition, cause, symptômes, traitement

H. pylori est un type de bactérie pouvant infecter environ les deux tiers de la population mondiale. Le H. dans le nom correspond à la première lettre du terme Helicobacter – ainsi nommé en raison de la forme spiralée ( hélico- comme dans le mot hélicoptère , signifiant spirale ).

Helicobacter pylori infecte normalement votre estomac, généralement pendant l’enfance, et bien que cette souche de bactérie ne cause pas de problèmes dans la plupart des cas, elle peut causer des maladies chez certaines personnes.

Dans votre estomac, les bactéries peuvent changer l’environnement autour d’elles en réduisant l’acidité afin de leur permettre de survivre. Leur forme leur permet de pénétrer à l’intérieur de la paroi de l’estomac, où elles sont protégées par du mucus. Les cellules du système immunitaire de votre corps ne peuvent pas les atteindre, et les bactéries sont ainsi protégées contre la réaction immunitaire de votre corps, ce qui empêche leur destruction.

Dans certains cas, une infection à H. pylori peut causer des problèmes tels que la formation d’ulcères dans votre estomac ou dans votre duodénum. Le duodénum est la section de votre intestion en contact avec votre estomac. Une infection à H. pylori est également associée au cancer de l’estomac et à une inflammation à l’intérieur de l’estomac appelée gastrite.

Causes et risques

Causes et risques

Il semblerait que les infections à H. pylori se transmettent d’une personne à une autre par la bouche. Elles peuvent également être transmises des excréments à la bouche si, par exemple, une personne ne se lave pas bien les mains après être allée aux toilettes. Il est également possible de contracter une infection à H. pylori si elle est présente dans de l’eau ou des aliments.

Les enfants sont plus susceptibles de contracter une infection à H. pylori – en particulier s’ils ne sont pas propres.

Votre risque d’infection est associé à votre environnement et à vos conditions de vie. Les risques sont plus élevés si vous :

  • vivez dans un pays en développement
  • résidez avec des personnes ayant contracté une infection à H. pylori
  • vivez dans un logement surpeuple
  • n’avez pas accès à l’eau chaude, qui peut aider à garder la résidence propre et à lutter contre les bactéries

Symptômes

Les symptômes peuvent inclure des douleurs abdominales, qui apparaissent généralement quand votre estomac est vide, la nuit ou quelques heures après les repas. Ils sont décrits comme une douleur qui tiraille, parfois intermittente. La douleur peut être allégée par la consommation de nourriture ou la prise de médicaments antiacides.

Si vous avez ce type de douleur, consultez votre médecin. En outre, si vous éprouvez une douleur intense qui ne disparaît pas, contactez votre médecin.

Un certain nombre d’autres symptômes peuvent être associés à une infection à H. pylori. Cependant, il s’agit de symptômes courants pouvant être causés par d’autres pathologies, et même certaines personnes en bonne santé les éprouvent parfois :

  • roter excessivement
  • sensation de ballonnement
  • se sentir malade ou vomir
  • perdre l’appétit
  • maigrir

Bien que ces symptômes soient courants, si l’un d’eux persiste ou vous préoccupe, il est toujours recommandé de consulter votre médecin. Si vous remarquez du sang ou quelque chose de noir dans vos selles ou dans ce que vous vomissez, parlez-en à votre médecin.

Diagnostic

Vous devrez peut-être vous soumettre à une prise de sang servant à déterminer la présence d’anticorps contre l’infection à H. pylori.

Analyse des selles

Le prélèvement d’un échantillon de vos selles peut être nécessaire pour y rechercher des traces de la bactérie Helicobacter pylori.

Test respiratoire

Si l’on vous administre un test respiratoire, vous avalerez une préparation contenant du carbone 14. Les bactéries H. pylori produisent un enzyme causant une décomposition dégageant le carbone, qui est alors détecté en utilisant un dispositif spécial.

Endoscopie

Un instrument long et fin appelé endoscope est introduit dans votre bouche et dirigé jusqu’à votre estomac et votre duodénum. Une caméra qui y est attachée renvoie des images visibles sur un écran. Toutes les régions anormales peuvent être inspectées, et des outils spéciaux utilisés avec l’endoscope peuvent prélever un échantillon de tissus si besoin est.

Traitement

Si vous avez une infection à H. pylori qui ne vous cause aucun problème et si vous n’êtes pas exposé(e) à un risque accru de cancer de l’estomac, un traitement ne vous sera probablement guère bénéfique.

Le cancer de l’estomac et les ulcères du duodénum et de l’estomac sont associés à l’infection à H. pylori. Si vous avez des parents proches qui souffrent d’un cancer de l’estomac ou d’un problème tel qu’un ulcère de l’estomac ou du duodénum, votre médecin voudra peut-être vous administrer un traitement. Le traitement peut guérir un ulcère et il peut réduire votre risque de développer un cancer de l’estomac.

Médicaments

Vous devrez normalement prendre une combinaison de deux antibiotiques différents, ainsi qu’un autre médicament qui réduit l’acidité dans votre estomac. La réduction de l’acidité dans l’estomac aide les antibiotiques à travailler plus efficacement. Ce traitement est parfois appelé une triple thérapie. Lansoprazole (Prevacid), pantoprazole (Protonix) et rabeprazole (AcipHex) sont certains des médicaments qui sont utilisés pour ce traitement.

Vous pourrez passer un test portant sur l’infection à H. pylori après avoir fini le traitement. Dans la plupart des cas, un seul cycle d’antibiotiques est nécessaire pour vous débarrasser de l’infection, mais vous devrez parfois en prendre plus, y compris avec des médicaments différents.

Long terme

De nombreuses personnes souffrant d’une infection à H. pylori n’auront jamais de problèmes. Si vous constatez des symptômes et si vous recevez un traitement, cela signifie généralement que le pronostic à long terme est positif.

Par contre, le traitement ne permettra peut-être pas d’éliminer totalement l’infection si une personne souffre également d’un ulcère de l’estomac ou du duodénum, ou d’un cancer de l’estomac. Pour les personnes qui contracteront ces maladies, le pronostic dépendra du problème, du stade d’évolution de la maladie pendant lequel la maladie a été diagnostiquée et du traitement suivi.

A lire aussi

Trichocéphalose : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La vérité sur les compléments alimentaires en musculation

administrateur

Hypertrophie adénoïdienne : définition, cause, symptômes, traitement

Irene