conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Réduction mammaire : définition, cause, symptômes, traitement

La chirurgie de réduction mammaire (également désignée mammoplastie de réduction ) est une intervention qui contribue à réduire la taille des seins. Le spécialiste de chirurgie plastique va extraire des tissus, matières adipeuses et de la peau en pratiquant des coupures sur les parties inférieures des deux seins. La réduction mammaire est une intervention en externe qui ne présente que peu de complications pour la plupart des femmes.

Utilisation

Les femmes qui ont de gros seins présentent souvent des symptômes physiques douloureux dus à la tension infligée par le poids de leurs seins sur la nuque, les épaules et le dos. Certaines femmes souffrent même de maux de têtes constants, d’une mauvaise posture et d’hernies discales.

De plus, un certain nombre de femmes dont les seins sont hypertrophiés souffrent de complexes et d’une mauvaise image physique d’elles-mêmes. La chirurgie de réduction mammaire est en mesure de résoudre les problèmes physiques et physiologiques que peuvent éprouver les femmes atteintes d’une hypertrophie mammaire.

Préparation

Préalablement à une intervention de réduction mammaire, votre médecin va pratiquer un examen de routine des seins afin de déterminer si la chirurgie est la solution qui convient dans votre cas. Il est possible que vous deviez effectuer une mammographie ou d’autres analyses de laboratoire afin de vérifier que vous êtes bien en bonne santé. Vous devrez déterminer avec votre médecin si l’anesthésie générale est à privilégier, certaines femmes réagissant très bien avec une anesthésie locale.

Dans les jours qui précèdent l’intervention, votre médecin va probablement vous conseiller de ne pas prendre de médicaments en vente libre en pharmacie tels que l’aspirine ou l’ibuprofène. Prévoyez à l’avance de demander à quelqu’un de vous raccompagner chez vous et de s’occuper de vous pendant quelques jours après l’intervention. Faites vos provisions de médicaments sur ordonnance dont vous pourriez avoir besoin pour mieux gérer la douleur après l’intervention.

Le jour de l’intervention, il vous sera probablement demandé d’éviter de vous alimenter ou de boire dans les heures précédant l’intervention.

Interventions

Après l’administration de l’anesthésie, le médecin va pratiquer une incision qui démarre sur l’auréole (la zone pigmentée autour du mamelon) pour continuer en-dessous des seins. Les tissus adipeux et la peau seront retirés afin de réduire la taille de chaque sein. Le chirurgien est souvent en mesure de laisser le mamelon en place. Il est cependant parfois nécessaire de le repositionner.

Après l’intervention

Après l’intervention

Après l’intervention, vos seins vont être enveloppés dans des bandages de type gaze. Il est possible que vous ayez des drains en place pour favoriser l’élimination de l’excédent de fluides accumulés avec le gonflement initial suivant l’intervention.

Votre médecin vous indiquera quand retirer les bandages. En règle générale, il faudra jusqu’à une semaine avant que vous ne soyez de nouveau en mesure de porter un soutien-gorge. A ce stade, vous allez pendant plusieurs semaines porter un soutien-gorge spécial doux.

Rétablissement

Vous pourrez éventuellement rentrer chez vous à la sortie de l’hôpital le jour même, mais vos mouvements seront limités. Vous aurez besoin de beaucoup de repos et de temps de récupération après l’intervention. Veillez à ne pas effectuer des mouvements excessifs.

Vos seins vous feront sans doute souffrir et seront probablement douloureux au toucher. En prenant des antalgiques, vous serez probablement en mesure de mieux gérer le processus de guérison. Vous aurez éventuellement des symptômes tels que des irritations, engourdissements, ainsi qu’une fatigue généralisée.

En fonction de votre vitesse de récupération, votre médecin sera en mesure de vous indiquer quand reprendre vos activités normales (travail, exercice, ou conduite).

Risques

Si les risques liés à une intervention de réduction mammaire sont relativement minimes, certaines femmes peuvent éventuellement présenter les effets secondaires suivants :

  • perte ou diminution des sensations dans les mamelons ou les seins ;
  • résultats asymétriques (un sein ou un mamelon pourra sembler plus gros ou plus petit que l’autre) ;
  • de cicatrisation ;
  • problèmes liés à l’allaitement ;
  • réactions allergiques à l’anesthésie, au ruban chirurgical ou aux médicaments utilisés dans le cadre de l’intervention ;
  • durée de rétablissement prolongée ;

Résultats

Les réductions mammaires profitent à de nombreuses femmes, aussi bien en termes de santé générale que d’un point de vue esthétique. Cependant, il est possible que vous deviez vous acheter de nouveaux vêtements mieux adaptés à votre corps. Un temps d’adaptation à votre nouvelle image pourra s’avérer nécessaire.

De plus, n’oubliez pas qu’il peut s’écouler des mois avant que le gonflement ne disparaisse complètement. Si vos seins ne semblent pas immédiatement plus petits, ne vous inquiétez pas. Consultez votre médecin afin de vous assurer que votre guérison progresse au rythme voulu.

Dans certains cas, une intervention de suivi pourra s’avérer nécessaire pour corriger des erreurs, ou pour améliorer l’aspect des seins.

Comprendre les critères d’éligibilité et la préparation pour une réduction mammaire

Critères d’éligibilité pour la chirurgie de réduction mammaire

Une réduction mammaire est une intervention chirurgicale qui permet de diminuer le volume des seins trop volumineux. Pour être éligible à cette intervention, plusieurs critères doivent être pris en compte :

  • Âge : Il est généralement recommandé d’attendre la fin du développement des seins (autour de 18 ans) avant d’envisager une réduction mammaire.
  • Poids : Un poids stable et un indice de masse corporelle (IMC) normal sont importants pour minimiser les risques liés à l’intervention.
  • Problèmes de santé : Les candidats doivent être en bonne santé et ne pas souffrir de troubles médicaux susceptibles d’interférer avec la cicatrisation ou d’augmenter les risques d’infection.
  • Motivation : Les patients doivent avoir une motivation réaliste et bien comprendre les objectifs, les résultats possibles et les limites de la procédure.

Contre-indications courantes de l’intervention

Il existe certaines situations où la réduction mammaire n’est pas recommandée :

  • Femmes enceintes ou allaitantes : La grossesse et l’allaitement sont des contre-indications temporaires, car ils peuvent modifier la taille et la forme des seins après l’intervention.
  • Tabagisme : La consommation de tabac augmente les risques de complications postopératoires et doit être arrêtée au moins un mois avant et après la chirurgie.
  • Troubles de la coagulation : Les patients présentant des problèmes de saignement ou prenant des médicaments anticoagulants ne sont pas de bons candidats pour cette intervention.

Implications psychologiques et attentes réalistes

Il est essentiel que les patients comprennent bien les implications psychologiques de la réduction mammaire et aient des attentes réalistes quant aux résultats :

  • Satisfaction et ajustement émotionnel : Une réduction mammaire peut améliorer considérablement la qualité de vie, le confort et la confiance en soi. Toutefois, il faut du temps pour s’adapter à son nouveau corps et accepter les changements esthétiques.
  • Résultats asymétriques : Bien que les chirurgiens s’efforcent d’obtenir des seins symétriques, une légère asymétrie postopératoire est possible. Il est crucial d’avoir des attentes réalistes sur la perfection esthétique.
  • Cicatrices : Ce type de chirurgie nécessite plusieurs incisions qui entraîneront des cicatrices, telles que le sillon mammaire et la cicatrice péri-aréolaire. Les patients doivent comprendre que les cicatrices seront permanentes, mais qu’elles s’estomperont avec le temps.

La décision de subir une réduction mammaire doit être mûrement réfléchie et se faire en concertation avec un chirurgien plasticien qualifié. En envisageant ces critères essentiels et en ayant un aperçu clair des implications psychologiques et des attentes réalistes, vous serez mieux préparé pour entreprendre cette procédure et bénéficier des avantages qui en résultent.

A lire aussi

Empyème : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Bouton blanc : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Miction douloureuse : définition, cause, symptômes, traitement

Irene