conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Réparation de la cryptorchidie : définition, cause, symptômes, traitement

La réparation de la cryptorchidie est également appelée orchidopexie. Cette opération permet de corriger le positionnement d’un testicule qui n’a pas migré de l’aine (à l’intérieur du corps) au scrotum.

Dans certains cas, la migration complète d’un testicule s’effectue au cours de la première année de l’enfant. Une chirurgie est néanmoins requise la plupart du temps. L’orchidopexie est généralement pratiquée sur les nouveaux nés de sexe masculin entre les âges de six et 15 mois (Mayo Clinic, 2010).

Interventions

La réparation de la migration incomplète d’un testicule relève, en général, de la chirurgie ambulatoire. Cela signifie que le patient n’est pas admis à l’hôpital et qu’il n’y passe pas la nuit. Aucun aliment ni aucune boisson ne doit être donné à votre enfant après minuit le jour de l’intervention. Le matin de l’opération, vous devrez amener l’enfant à l’hôpital ou au centre chirurgical.

En tant que parent, il vous reviendra de signer des formulaires de consentement éclairé pendant que votre enfant sera préparé en vue de l’intervention dans la zone de traitement. La préparation implique la pose d’une voie intraveineuse sur le bras ou la jambe de l’enfant. Il est possible que cela ne soit pas sans douleur ; l’opération devrait néanmoins être de courte durée.

Lorsque le moment est venu de commencer l’intervention, l’anesthésiste injecte un anesthésique général dans la voie intraveineuse. L’enfant va ainsi dormir profondément tout au long de la procédure.

Une fois l’enfant endormi, le chirurgien pratique une petite incision dans l’aine. Il va localiser le testicule et dégager l’artère spermatique. L’artère spermatique maintient le testicule dans le scrotum. L’une des raisons les plus fréquentes d’une migration incomplète du testicule est une artère spermatique plus courte que la normale. Une fois l’artère dégagée des tissus environnants, elle peut s’étirer sur toute sa longueur.

Le chirurgien pratique ensuite une autre petite incision dans le scrotum pour créer une petite poche. Le chirurgien fait descendre le testicule dans le scrotum, réalise une petite suture pour le maintenir en place et referme l’incision chirurgicale.

Votre enfant reprend conscience en salle de réveil. Le personnel soignant y surveillera ses signes vitaux et s’efforcera d’identifier de possibles complications, comme une hémorragie ou une douleur. Il est probable que vous pourrez également voir et réconforter votre enfant durant la phase de réveil. Une fois stable, vous pourrez le ramener chez vous.

Risques

Chaque fois qu’un patient est placé sous anesthésie générale, il existe un faible risque de réaction allergique interférant avec la respiration. En outre, toutes les chirurgies comportent un risque hémorragique, de douleur et infectieux.

Il existe, dans une orchidopexie, un léger risque que le chirurgien endommage les testicules ou les tissus environnants.

Un faible pourcentage d’hommes ayant subi cette intervention font état de problèmes de fertilité plus tard au cours de leur vie.

Occasionnellement, il arrive que le chirurgien découvre que le testicule dont la migration ne s’est pas effectuée complètement est anormal ou nécrosé du fait d’un défaut d’alimentation sanguine. Dans ces cas, le chirurgien procède à l’ablation du testicule. Lorsque les deux testicules ne fonctionnent pas, le chirurgien vous adressera à un spécialiste des traitements hormonaux.

Suivi

Bien qu’il s’agisse d’une procédure ambulatoire, les médecins recommandent un repos alité durant deux à trois jours.

Lorsque l’enfant est en mesure de quitter le lit, il est impératif qu’il évite toute activité éprouvante durant un mois pour que son scrotum guérisse. Les activités telles que le tricycle ou le cheval à bascule sont particulièrement découragées, car elles peuvent entraîner des tensions au niveau du scrotum.

Les médecins voudront revoir l’enfant pour des visites de suivi régulières, afin de s’assurer que le testicule se développe bien et fonctionne normalement dans le scrotum. L’enfant grandissant, le médecin vous expliquera comment lui apprendre à examiner lui-même son scrotum et ses testicules. Il s’agit d’un aspect important, car les hommes dont un testicule n’a pas migré complètement courent un risque légèrement plus élevé de cancer des testicules que ceux n’ayant pas eu ce problème (APSA, 2003).

A lire aussi

Facteurs de risque de la ménopause précoce : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le paraphimosis : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Mise en place d’un drain thoracique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene