conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Analyse du volume d’urine sur 24 heures : définition, cause, symptômes, traitement

L’analyse du volume d’urine sur 24 heures consiste à mesurer la quantité d’urine produite par le corps chaque jour. Il s’agit d’une procédure non-invasive qui n’implique ni douleur ni inconfort. Cette analyse simple est généralement effectuée dans le cadre du diagnostic de problèmes des fonctions rénales.

Utilisation

Votre médecin pourra vous prescrire cet examen en cas de suspicion de maladie rénale ou si vous produisez des volumes anormalement importants d’urine (condition désignée par le terme de polyurie), qui peut notamment correspondre à une condition dans laquelle les reins ne sont pas en mesure de conserver l’eau.

Le volume d’urine se mesure également dans le cadre d’une analyse de la quantité de créatinine excrétée dans l’urine, ou de toute autre analyse destinée à mesurer la quantité d’une substance éliminée sur une période de 24 heures.

Cette analyse est effectuée seule ou conjointement avec d’autres procédures afin d’aider le médecin à détecter la présence éventuelle d’une pathologie rénale.

Préparation

L’analyse du volume d’urine sur 24 heures ne requiert que très peu de préparation. En fonction de votre condition médicale actuelle et/ou des motifs présidant à l’analyse, le médecin pourra éventuellement vous fournir des instructions plus spécifiques.

Si vous êtes enceinte ou si vous pensez le devenir, informez-en votre médecin. N’oubliez pas d’indiquer à votre médecin tout médicament sur ordonnance ou en vente libre, ainsi que tous suppléments nutritionnels que vous prenez actuellement. Demandez s’ils sont susceptibles d’interférer avec les résultats.

En règle générale, il n’est pas nécessaire d’être à jeun ni de prendre des médicaments pour se préparer à l’examen. Cependant, en fonction du motif de l’analyse, le médecin pourra vous conseiller d’éviter certains aliments ou boissons pendant l’analyse.

Cette analyse impliquant de recueillir les urines et de les conserver sur une période de 24 heures, vous préférerez probablement prévoir d’effectuer cette analyse lorsque vous restez chez vous et ne prévoyez pas de déplacements. Demandez si vous devez commencer l’analyse à un moment donné de la journée et organisez votre emploi du temps en conséquence.

Un ou plusieurs récipients vous seront remis pour recueillir ou conserver les urines. Assurez-vous que vous comprenez quand et où rapporter le(s) récipient(s).

Interventions

L’objectif est de recueillir la production d’urine sur une période de 24 heures. Si vous êtes hospitalisé(e), cette démarche sera pratiquée en interne, sinon elle s’effectue aisément en soins externes. Cette analyse doit impérativement débuter à une heure donnée pour se terminer à la même heure le lendemain. La procédure se déroule selon les étapes suivantes :

  • L’analyse débute généralement le matin. Le premier jour, ne recueillez pas les premières urines du matin, mais relevez et notez l’heure voulue.
  • Recueillez la totalité de vos urines sur la période de 24 heures suivante et placez le récipient au réfrigérateur.
  • Recueillez vos premières urines le deuxième jour, à la même heure que celle du début du test la veille.
  • Maintenez le récipient au réfrigérateur jusqu’au moment où vous allez le remettre au laboratoire. Assurez-vous que le couvercle est bien fermé et ramenez-le au plus vite au laboratoire d’analyses ou au cabinet médical, selon ce qui vous a été demandé.
  • Dans certains cas, le médecin souhaitera éventuellement renouveler cette procédure à plusieurs reprises.

Nourrissons

Si c’est votre bébé qui fait l’objet de l’analyse d’urine, des poches spéciales destinées à recueillir les urines vous seront remises. Elles sont dotées de bandes adhésives pour les maintenir en place. Suivez la démarche suivante :

  • Lavez la zone autour de l’urètre.
  • Placez la poche de collecte d’urine sur le bébé. Pour les garçons, placez le pénis tout entier dans la poche. Pour une fille, placez la poche sur ses parties génitales. Mettez éventuellement une couche sur la poche.
  • Vérifiez régulièrement la poche, en versant l’urine de la poche dans le récipient de collecte des urines. Remplacez par une poche propre.
  • Maintenez le récipient de collecte des urines au réfrigérateur jusqu’au moment où vous allez le remettre au laboratoire.
  • Une fois la période de 24 heures écoulée, rapportez le récipient selon les instructions de votre prestataire de soins de santé.

Assurer la précision

Assurer la précision

Pour obtenir des résultats exacts, il est important de suivre les instructions suivantes. L’exactitude de votre examen peut être compromise par plusieurs facteurs, par exemple :

  • si toute l’urine n’a pas été recueillie sur la période de 24 heures ;
  • si la collecte dépasse la période de 24 heures et qu’une quantité d’urine trop importante a été collectée ;
  • l’urine a été renversée ;
  • l’urine n’a pas été réfrigérée ;
  • l’échantillon d’urine n’a pas été remis rapidement au laboratoire d’analyses.

D’autres facteurs sont susceptibles d’interférer avec les résultats (un stress extrême ou une activité physique très énergique par exemple) : si tel est le cas, il convient d’en informer votre médecin. Le médecin pourra éventuellement souhaiter renouveler cet examen.

Effets secondaires

L’analyse du volume d’urine sur 24 heures n’est pas une procédure invasive. Elle implique simplement d’uriner normalement. Il n’y a donc ni risque ni effets secondaires.

Résultats

La fourchette normale de production d’urine est de 800 à 2 000 millilitres par jour si vous absorbez une quantité normale de liquides, soit environ deux litres de liquide par jour. Il est cependant possible que divers laboratoires fassent appel à des valeurs légèrement différentes. Votre médecin vous expliquera le sens des divers résultats chiffrés.

Une urine normale est stérile et ne contient ni bactéries, virus ou champignons. L’urine est un mélange d’eau et de substances chimiques telles que le sodium, le potassium et l’urée (formée lors de la décomposition des protéines), de la créatinine (un produit de dégradation du phosphate de créatine dans le muscle), ainsi que d’autres composés chimiques. Si vos urines contiennent trop ou trop peu de ces produits chimiques, ou si votre production d’urine est inhabituellement élevée ou faible, votre médecin pourra éventuellement prescrire des examens supplémentaires.

Un volume d’urine anormalement faible est susceptible d’indiquer une absorption de liquides inadéquate, de la déshydratation, une insuffisance ou déficience rénale.

Une production anormalement élevée d’urine est susceptible d’indiquer la présence de diabète, un diabète insipide (rénal), un diabète insipide d’origine centrale, ainsi que d’autres formes de déficiences rénales. Un volume élevé d’urine peut également découler d’une consommation anormalement importante de liquides, ou bien de la prise de médicaments diurétiques.

Votre médecin pourra vous expliquer les résultats de vos examens et vous conseiller s’il s’avère nécessaire d’effectuer des analyses supplémentaires.

A lire aussi

Vaginite atrophique post-ménopausique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’hémorragie cérébrale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Infection fongique des ongles : définition, cause, symptômes, traitement

Irene