conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Miction douloureuse : définition, cause, symptômes, traitement

L’expression  » miction douloureuse  » est un terme largement employé pour décrire l’inconfort au cours de la miction. Cette douleur peut être causée par :

  • la vessie :
  • l’urètre (le canal qui permet d’évacuer l’urine du corps à partir de la vessie) ;
  • le périnée (chez l’homme, la zone située entre le scrotum et l’anus, et chez la femme, l’espace entre l’anus et l’ouverture du vagin).

La miction douloureuse est une condition extrêmement fréquente. Une douleur, une sensation de brûlure ou un picotement peuvent être indicateurs de diverses conditions médicales.

Infection des voies urinaires

Infection des voies urinaires

Une miction douloureuse est un signe courant d’infection des voies urinaires. Les infections des voies urinaires peuvent être causées par des infections bactériennes ou une inflammation des voies urinaires.

Les voies urinaires sont constituées de l’urètre, de la vessie, des uretères et des reins. Les uretères sont des canaux permettant l’écoulement de l’urine des reins à la vessie. L’inflammation de l’un ou l’autre de ces organes peut être cause de douleurs lors de la miction.

Les infections des voies urinaires sont plus fréquentes chez les femmes et les filles que chez les hommes et les garçons. La raison en est la moindre longueur de l’urètre chez la femme par rapport à l’homme, ainsi que le fait que les bactéries survivent plus facilement dans un urètre plus court.

Selon les instituts nationaux américains de la santé (National Institutes of Health, NIH), les femmes enceintes ou ménopausées courent un risque accru d’infection urinaire (NIH).

Causes

D’autres conditions médicales peuvent être à l’origine de mictions douloureuses chez les femmes et les hommes.

Chez l’homme, la prostatite, c’est-à-dire, l’inflammation de la prostate, est la première cause de brûlures, de picotements et d’inconfort urinaire.

Il est également possible que vous éprouviez une sensation de douleur en urinant lorsque vous êtes atteint(e) d’une maladie sexuellement transmissible (MST), telle que l’herpès génital, la gonorrhée ou une chlamydiose. Il est important que vous vous soumettiez à un dépistage pour ces conditions si vous éprouvez de la douleur et avez eu des comportements sexuels à risque, par exemple, en ayant des rapports sans préservatif ou avec de multiples partenaires.

La cystite, c’est-à-dire, l’inflammation des muqueuses vésicales, constitue une autre cause de miction douloureuse. La cystite interstitielle, également appelée syndrome douloureux vésical, est le type de cystite le plus fréquent.

Au nombre des syndromes de cystite figurent des douleurs et une sensibilité vésicales et pelviennes. Selon la plateforme nationale américaine d’information sur les maladies rénales et urologiques (National Kidney and Urologic Disease Information Clearinghouse, NKUDIC), les médecins ne savent pas quelle est l’origine de la cystite (NKUDIC).

Il peut arriver qu’une thérapie par rayons soit à l’origine de douleurs vésicales et urinaires. Cette condition est connue sous le nom de cystite radique.

Il est possible que vous rencontriez des difficultés pour uriner si vous avez des calculs rénaux. Les calculs rénaux sont des masses dures situées dans les reins.

Il arrive qu’une miction douloureuse ne soit pas causée par une infection mais par des produits utilisés sur les régions génitales. Savons, lotions et bains moussants peuvent irriter les tissus vaginaux. Les colorants contenus dans les détergents utilisés en blanchisserie et les produits de toilettes peuvent également être cause d’irritations et être à l’origine de mictions douloureuses chez les personnes sensibles.

Traitement

Il arrive que le médecin prescrive un traitement médicamenteux pour combattre les mictions douloureuses.

Les antibiotiques peuvent traiter les infections des voies urinaires, la prostatite bactérienne et les maladies sexuellement transmissibles (MST) curables. Le médecin peut également vous prescrire un traitement pour calmer votre vessie irritée. Médicaments utilisés pour traiter la cystite interstitielle :

  • antidépresseurs tricycliques ;
  • pentosane polysulfate sodique (elmiron) ;
  • acétaminophène (Tylenol) avec codéine.

Une fois un traitement commencé, les mictions douloureuses dues à des infections bactériennes s’améliorent d’ordinaire rapidement. Pour obtenir les meilleurs résultats et vous rétablir pleinement, conformez-vous toujours rigoureusement aux prescriptions de votre médecin concernant la prise des médicaments.

La douleur associée à une cystite interstitielle peut être plus difficile à traiter. Les résultats d’une thérapie médicamenteuse peuvent être plus longs à obtenir. Il arrive que, dans certains cas, vous deviez suivre un traitement durant quatre mois avant que vous ne vous sentiez mieux par la suite.

Modifications

Modifications

Vous pouvez apporter des modifications de votre style de vie pour éliminer des épisodes de miction douloureuse. Les plus simples consistent à :

  • ne pas utiliser de détergents pour le linge ou d’articles de toilette parfumés, afin de réduire le risque d’irritation ;
  • utiliser des préservatifs lors de rapports sexuels pour vous protéger des maladies sexuellement transmissibles (MST) ;
  • modifier votre régime pour éliminer les aliments et boissons ayant un effet irritant sur la vessie.

Selon la NKUDIC, un certain nombre d’éléments laissent penser que certains aliments seraient plus propres que d’autres à irriter la vessie (NKUDIC). Au nombre des irritants à éviter figurent :

  • l’alcool ;
  • la caféine ;
  • les aliments épicés ;
  • les agrumes et jus de fruits ;
  • les produits à base de tomate ;
  • les édulcorants artificiels.

En cas de mictions douloureuses, vous devez éviter les aliments très acides pour faciliter la guérison de votre vessie. Essayez d’adopter un régime insipide plusieurs semaines durant, parallèlement à votre traitement médicamenteux.

A lire aussi

Ablation d’une tumeur au sein (tumorectomie du sein)

Irene

c : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Bouton blanc : définition, cause, symptômes, traitement

Irene