conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Diminution de la quantité d’urine ; : définition, cause, symptômes, traitement

L’oligurie est un terme médical désignant une diminution de la quantité d’urine. Le seuil clinique est défini comme étant une quantité inférieure à 400 millilitres d’urine sur 24 heures.

Si vous produisez tout de même une certaine quantité d’urine, vous présentez une oligurie. L’absence totale de miction est désignée par le terme d' » anurie « . Il y a une anurie si la quantité d’urine est inférieure à 50 millilitres sur une période de 24 heures.

Causes

L’oligurie (ou la diminution de la quantité d’urine) peut avoir de multiples causes. Il peut s’agir de conditions temporaires ou de pathologies plus graves.

Déshydratation

La cause la plus courante d’une diminution de la quantité d’urine est la déshydratation. En règle générale, la déshydratation intervient lorsque vous avez de la diarrhée, une fièvre, ou que vous êtes affecté(e) par une autre maladie et que vous ne parvenez pas à remplacer les liquides perdus tandis que vos reins retiennent autant de liquides que possible.

Infection

L’infection est une cause moins courante d’oligurie. Une infection grave peut faire que l’organisme se place en état de choc, ce qui réduit le flux sanguin vers les organes. Le choc est une urgence médicale qui exige une attention immédiate.

Obstruction des voies urinaires

Il y a obstruction (ou blocage) des voies urinaires lorsque les urines ne parviennent pas à sortir des reins. Cette affection peut toucher un rein, ou les deux. Elle entraîne généralement une diminution de la quantité d’urine. Un blocage peut également entraîner d’autres symptômes (douleur physique, nausées, vomissements, enflure et fièvre).

Traitements médicamenteux

Certains médicaments peuvent réduire la quantité d’urine à la miction. Il s’agit notamment de médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), de médicaments contre l’hypertension (inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine), de gentamicine (un type d’antibiotique).

Si vos médicaments font que vous produisez une moindre quantité d’urine, parlez-en avec votre médecin. Il ou elle va éventuellement changer vos médicaments ou bien en ajuster le dosage actuel. Ne modifiez jamais vous-même un dosage, ni n’arrêtez de prendre un médicament sans consulter préalablement votre médecin.

Soins d’urgence

Soins d’urgence

En cas de diminution de la quantité d’urine, il est impératif de toujours consulter votre médecin.

Si vous avez l’impression que votre corps est sur le point d’être en état de choc, appelez immédiatement les urgences. Il peut s’agir d’une infection grave ou d’un traumatisme exigeant un traitement médical rapide.

Si vous pensez que vos voies urinaires sont bloquées par une hypertrophie de la prostate ou par une autre condition, consultez immédiatement un médecin. Cet état peut rapidement déboucher sur une anurie, qui va nécessiter un traitement immédiat afin d’éviter des lésions rénales graves.

Consultez immédiatement un médecin si la diminution de votre quantité d’urine s’accompagne de :

  • vertiges ;
  • pouls rapide ;
  • une sensation d’étourdissement ;

Traitement

En cas de diminution de la quantité d’urine, il n’existe pas de solutions de traitement à domicile. Un avis médical est toujours nécessaire afin d’identifier la cause et fournir le traitement le plus approprié.

Lors de la consultation, le médecin va vous poser un certain nombre de questions afin d’établir son diagnostic. Il ou elle voudra déterminer quand la quantité d’urine a diminué, si cette quantité a chuté d’un seul coup, et si votre état s’est aggravé depuis le constat de ce symptôme.

Il sera éventuellement utile de connaître la quantité approximative de liquides que vous absorbez chaque jour, si le fait d’augmenter votre consommation de liquides augmente la quantité d’urine produite, ainsi que le volume quotidien de vos mictions.

Le médecin pourra, le cas échéant, vous demander un échantillon d’urine. L’échantillon sera analysé pour sa couleur, ses protéines et son taux d’acide urique. Il fera également l’objet d’analyses afin de repérer une éventuelle infection.

Veillez à faire part à votre médecin de tout autre symptôme que vous présentez, de tous médicaments ou suppléments à base de plantes que vous prenez, ainsi que si vous avez des antécédents de pathologies rénale ou vésicale.

Après s’être entretenu avec vous, le médecin pourra éventuellement vous prescrire des analyses supplémentaires. Il s’agit notamment :

  • d’analyses de sang ;
  • de tomodensitogrammes ;
  • d’échographies abdominales ;
  • de scanners des reins.

Le traitement va dépendre de la cause de votre oligurie. Le médecin pourra éventuellement vous prescrire une perfusion qui va rapidement réhydrater votre corps, ou bien une dialyse pour faciliter l’élimination des toxines jusqu’à ce que vos reins fonctionnent de nouveau correctement.

Excreta

Excreta

Le pronostic de l’oligurie va dépendre de sa cause. Un traitement médical s’impose dans la plupart des cas qui, à défaut, ne peuvent que s’aggraver.

En l’absence de traitement, il est possible que la diminution de la production d’urine provoque des complications cardio-vasculaires (hypertension, insuffisance cardiaque), de l’anémie, un dysfonctionnement plaquettaire, ainsi que des problèmes gastro-intestinaux.

Prévention

Lorsque la diminution de la quantité d’urine est due à une condition médicale, il n’est en général pas possible de la prévenir. La cause la plus courante de ce symptôme est cependant la déshydratation, qui pourra bien sûr être évitée en veillant en permanence à une bonne hydratation. Veillez à augmenter la quantité de liquides que vous absorbez dès que lors vous avez de la fièvre, une diarrhée, ou toute autre maladie. Vous souhaiterez éventuellement consommer des boissons mélangées afin de remplacer les électrolytes perdus pendant cette période, ainsi que pour prévenir une oligurie.

A lire aussi

Cancer de l’hypophyse : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Masse abdominale : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Ongles incarnés : définition, cause, symptômes, traitement

Irene