conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Acouphène : définition, cause, symptômes, traitement

L’acouphène est un terme médical désignant les bruits dans les oreilles. L’acouphène est souvent décrit comme un sifflement dans les oreilles . L’acouphène ne se limite toutefois pas au sifflement. Si vous souffrez d’un acouphène, vous pouvez également entendre des sons de type grondement, vrombissement ou sonnerie.

Bien que vous entendiez des sons dans vos oreilles, il n’existe pas de source de son externe. Cela signifie que rien, à proximité de votre tête, n’émet les sons que vous entendez. C’est la raison pour laquelle les sons de l’acouphène sont parfois appelés sons fantômes .

L’acouphène peut être gênant et démoralisant. Il arrive que les sons que vous entendez interfèrent avec des sons réels autour de vous. L’acouphène est lié à la dépression, à l’anxiété et au stress.

Il est possible que vous entendiez un acouphène dans une oreille ou les deux. L’acouphène peut toucher des personnes de tous âges. Il est néanmoins plus fréquent chez les adultes plus âgés.

Il existe deux formes d’acouphène : objective et subjective. Dans le cas d’un acouphène dit objectif , vous entendez, de même que d’autres personnes, certains bruits dans votre oreille. Cette forme d’acouphène est due à des anomalies des vaisseaux sanguins à l’intérieur de votre oreille et à l’extérieur de celle-ci. Lorsque vous entendez battre votre cœur, vous, comme d’autres, pouvez distinguer une pulsation spécifique.

L’acouphène objectif est rare, la forme subjective étant plus fréquente. Vous seul(e) pouvez entendre le grondement ou sifflement, ou les autres sons de l’acouphène subjectif.

Causes

Un dommage à l’oreille moyenne ou interne est la cause la plus fréquente de l’acouphène. Votre oreille moyenne détecte des ondes sonores et déclenche la transmission par votre oreille interne d’impulsions électriques au cerveau. Vous êtes en mesure d’entendre ces signaux uniquement après que votre cerveau les a acceptés et les convertis en sons. Il arrive que votre oreille interne soit endommagée, ce qui modifie la manière dont votre cerveau traite le son.

Les dommages à la membrane du tympan ou aux petits os de l’oreille moyenne peuvent également interférer avec la bonne conduite du son. Une tumeur de l’oreille ou du nerf auditif peut également être à l’origine du sifflement dans les oreilles.

L’exposition régulière à des sons très forts peut, dans certains cas, être à l’origine de l’acouphène que connaissent certaines personnes. Les personnes qui travaillent dans le secteur de la construction ou qui exercent d’autres métiers impliquant l’utilisation de marteaux-piqueurs, de tronçonneuses ou d’autres équipements lourds, sont plus fréquemment affectées par un acouphène. L’écoute de musique forte, au moyen d’écouteurs ou à l’occasion d’un concert, peut également être temporairement à l’origine de symptômes d’acouphène.

Il arrive qu’un traitement médicamenteux soit, chez certaines personnes, à l’origine d’un acouphène et de perte auditive (ototoxicité). Médicaments susceptibles d’être à l’origine d’un acouphène :

  • des doses d’aspirine très importantes (plus de 12 doses quotidiennes durant une période prolongée) ;
  • des diurétiques, tels que la bumétanide ;
  • les médicaments antipaludiques comme la chloroquine ;
  • les antibiotiques finissant par mycine , tels que l’érythromycine et la gentamycine ;
  • certains médicaments anticancéreux, tels que la vincristine.

Autres pathologies susceptibles d’être à l’origine d’un sifflement dans vos oreilles :

  • perte auditive liée à l’âge ;
  • spasmes musculaires dans votre oreille moyenne ;
  • syndrome de Ménière (trouble de l’oreille interne affectant l’ouïe et l’équilibre) ;
  • pathologies des articulations temporo-mandibulaires sources de douleur chronique de la mâchoire ;
  • lésions de la tête et du cou ;
  • hypertension et cholestérol élevé.

Un simple excès de cérumen peut également modifier votre ouïe et engendrer un acouphène.

Diagnostic

Le médecin examinera vos oreilles et procèdera à un test auditif de diagnostic de l’acouphène. Un audiologiste transmettra des sons, au moyen d’un casque, dans une oreille à la fois. Il vous sera demandé de communiquer une réponse visible (en levant la main ou par un geste similaire) lorsque vous entendez chaque son. Votre médecin peut être à même de diagnostiquer la cause de votre acouphène en comparant les sons que vous êtes en mesure d’entendre à ce que des personnes de votre sexe, appartenant à la même tranche d’âge, devraient être en mesure d’entendre.

Votre médecin peut également recourir à l’imagerie (tomodensitogramme ou IRM) pour identifier d’éventuelles déformations ou de possibles dommages dans vos oreilles. Tomodensitogramme et IRM utilisent radiographie et ondes radio pour générer des images de vos organes internes. Une radiographie standard ne suffit pas toujours à déceler une tumeur, un trouble de vaisseaux sanguins ou d’autres anomalies susceptibles d’affecter votre ouïe.

Traitement

Votre médecin traitera toute pathologie médicale sous-jacente à l’origine de votre acouphène. Les anomalies de vaisseaux sanguins seront corrigées et l’excédent de cérumen peut-être retiré. Si un traitement médicamenteux contribue à votre acouphène, le médecin pourra le modifier pour rétablir une ouïe normale.

Une thérapie médicamenteuse peut également permettre d’atténuer les sons parasitaires. Il arrive que des antidépresseurs imipraminiques et des anxiolytiques (Xanax, amitriptyline, notriptyline, etc.) atténuent les sons entendus dans l’oreille. Tout le monde ne répond cependant pas à une thérapie médicamenteuse et il arrive que les effets secondaires soient éprouvants.

Effets secondaires potentiels de médicaments employés pour traiter l’acouphène :

  • nausées ;
  • fatigue ;
  • constipation ;
  • vision brouillée ;

Il arrive, bien que rarement, que ces médicaments soient à l’origine de problèmes cardiaques.

Le traitement de l’acouphène passe d’abord par des changements de style de vie et des remèdes domestiques. Des dispositifs suppresseurs de bruit peuvent contribuer à atténuer sifflements, tintements ou grondements, au moyen de sons relaxants masquant les bruits parasitaires de vos oreilles. Vous pouvez également essayer un dispositif de masquage, similaire à une aide auditive, que vous insérez dans votre oreille.

Les aides auditives peuvent être utiles aux personnes atteintes d’acouphène. L’amplification de son peut aider les personnes qui ont des difficultés à entendre des sons normaux en raison de leur acouphène. Les implants cochléaires destinés à restaurer la capacité d’audition perdue peuvent également être efficaces.

Un implant cochléaire est un dispositif permettant à votre cerveau de contourner la partie endommagée de votre oreille pour vous aider à mieux entendre. Un microphone implanté juste au-dessus de votre oreille fonctionne au moyen d’une électrode insérée dans votre oreille interne. L’implant transmet à vos nerfs auditifs les signaux dont vous avez besoin pour traiter les sons. Les implants cochléaires et d’autres formes de stimulation électrique peuvent aider votre cerveau à interpréter les sons de manière adéquate.

Vous pouvez également mieux gérer votre acouphène en réduisant votre niveau de stress. S’il n’est pas la cause de l’acouphène, le stress peut néanmoins l’aggraver. Choisissez une activité de détente ou parlez à un(e) ami(e) de confiance ou à un membre de votre famille pour réduire le stress dans votre existence.

Pour atténuez l’acouphène, évitez les bruits forts.

Prévention

Protégez vos oreilles des bruits forts pour contribuer à atténuer l’acouphène. Prêtez attention au volume de la télévision, de la radio et ou de votre lecteur personnel de musique. Portez une protection auditive lorsque le bruit ambiant excède 85 décibels, c’est-à-dire, le niveau sonore correspondant à la circulation habituelle. À défaut de protection auditive adéquate, telle que des bouchons d’oreille, couvrez-vous les oreilles lorsque le niveau sonore ambiant est élevé (musique, chantier de construction, etc.).

Évitez les médicaments susceptibles d’entraîner une réapparition des symptômes de l’acouphène et programmez des tests auditifs réguliers avec votre médecin traitant pour détecter sans délai d’éventuels problèmes affectant la structure de votre oreille interne et moyenne.

A lire aussi

La vérité sur les compléments alimentaires en musculation

administrateur

Lésion du ménisque (genou) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Hépatite B : définition, cause, symptômes, traitement

Irene