conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Réparation du tympan : définition, cause, symptômes, traitement

La réparation du tympan est une intervention chirurgicale qui a pour objet de réparer une perforation ou une déchirure dans la membrane tympanique (tympan). Elle peut également servir à réparer ou remplacer les trois petits os qui se trouvent en arrière de la membrane (osselets).

Le tympan est une mince membrane entre l’oreille externe et l’oreille moyenne qui vibre lorsqu’elle est touchée par des ondes sonores. Une infection de l’oreille, une intervention chirurgicale ou un traumatisme sont susceptibles d’entraîner des lésions au tympan ou aux osselets de l’oreille moyenne. Ces problèmes doivent être corrigés par une intervention chirurgicale. En cas de lésions à ces organes, il existe un risque de perte auditive et d’infection auriculaire.

Interventions

Si la perforation (ou déchirure) du tympan est réduite, le médecin pourra commencer par essayer d’y remédier à l’aide d’un gel ou d’un tissu comparable à du papier. Cette intervention prend 10 à 30 minutes. Elle peut souvent être pratiquée en cabinet médical sous une simple anesthésie locale.

Tympanoplastie

Si le trou dans le tympan est de taille importante, ou si vous présentez une infection auriculaire chronique qui résiste aux antibiotiques, le chirurgien pourra procéder à une opération de chirurgie plastique du tympan, ou tympanoplastie. Cette intervention est pratiquée en milieu hospitalier sous anesthésie générale : le patient n’est pas conscient.

Le chirurgien va commencer par retirer soigneusement tout excédent de tissu, ou tissu cicatriciel qui s’est accumulé dans l’oreille moyenne. Il ou elle va ensuite prélever une petite portion de vos tissus (à partir d’une veine ou d’une gaine musculaire, pour la greffer sur le tympan et fermer le trou). Le chirurgien va, soit passer par votre canal auriculaire pour réparer le tympan, soit pratiquer une petite incision derrière l’oreille et accéder ainsi au tympan. Cette intervention prend deux à trois heures.

Ossiculoplastie

Si les trois osselets de votre oreille moyenne ont subi des lésions du fait d’infections auriculaires ou de traumatismes, votre chirurgien va également les réparer pendant que vous êtes sous anesthésie générale. Ces os peuvent être remplacés, soit pas des os de donneurs, soit par des appareillages prothétiques (prothèses).

Complications

Cette opération, comme tout type d’intervention chirurgicale, comporte des risques. Il s’agit notamment de risque de saignement ou d’hémorragie, d’infection sur le site de l’intervention, de réactions allergiques aux médicaments et à l’anesthésie administrée au cours de l’intervention.

Les complications liées à ce type spécifique d’intervention sont rares, mais sont notamment susceptibles d’inclure :

  • des lésions aux nerfs faciaux ou aux nerfs contrôlant le sens du goût ;
  • des lésions aux os de l’oreille moyenne, entraînant une perte auditive ;
  • des vertiges ;
  • une guérison incomplète de l’orifice dans le tympan ;
  • une perte auditive modérée à sévère ;
  • cholestéatome de l’oreille moyenne (croissance anormale de cellules épidermiques en arrière du tympan).

Avant l’intervention

Avant l’intervention

Indiquez à votre médecin tout médicament et complément nutritionnel que vous prenez. Pensez à lui faire part de toute allergie à des médicaments, au latex, ou à l’anesthésie. De même, n’oubliez pas de l’informer si vous vous sentez malade, votre intervention pourrait devoir être reportée.

Il pourra également vous être demandé de ne rien boire ni manger après minuit la veille de votre intervention. Si vous devez prendre des médicaments, prenez-les uniquement avec une petite quantité d’eau. Votre médecin ou infirmier/infirmière vous indiquera quand arriver à l’hôpital le jour de l’intervention.

Suivi

Il est généralement possible de quitter l’hôpital le jour de l’intervention. Le médecin va remplir vos oreilles de garniture de coton. Il est conseillé de conserver la garniture de coton pendant cinq à sept jours après l’intervention chirurgicale. Le médecin placera éventuellement un bandage qui va couvrir la totalité de l’oreille afin de bien la protéger.

Des gouttes à mettre dans les oreilles vous seront éventuellement prescrites après l’intervention. Pour les administrer, soulevez délicatement la garniture et déposez les gouttes dans l’oreille. Remplacez la garniture et ne mettez rien d’autre dans l’oreille.

Ne laissez pas d’eau pénétrer dans votre oreille avant que votre médecin ne vous indique que c’est possible. Évitez de pratiquer la natation et portez un bonnet de douche afin de bien protéger vos oreilles de l’eau. Ne cherchez pas à faire claquer vos oreilles en soufflant, ni à vous moucher. Si vous avez besoin d’éternuer, faites-le la bouche ouverte afin d’éviter d’accumuler de la pression dans les oreilles.

Évitez les espaces très fréquentés et les contacts avec des personnes susceptibles d’être malades. Si vous prenez froid après l’intervention, votre risque de contracter une infection à l’oreille sera plus important.

Il est possible qu’après l’intervention vous éprouviez une douleur lancinante dans l’oreille, ou que vous ayez la sensation qu’elle est remplie de liquide. Il est possible que vous entendiez un son de pétarade, de cliquetis ou autre dans l’oreille. Ces symptômes sont généralement légers et s’améliorent au bout de quelques jours.

Taux de succès

Taux de succès

Dans la plupart des cas, les réparations du tympan s’avèrent très positives. Selon le centre médical de l’université de Columbia (Columbia University Medical Center), plus de 90 pour cent des patients se rétablissent suite à cette intervention sans aucunes complications. Seuls quelques deux à quatre patients sur 1 000 subiront une perte auditive à long terme des suites de cette intervention. (Columbia) Le pronostic de l’intervention pourra éventuellement ne pas être aussi satisfaisant si les osselets de l’oreille moyenne doivent être réparés en plus du tympan lui-même.

A lire aussi

c : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Empyème : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

L’hyperparathyroïdie primaire : définition, cause, symptômes, traitement

Irene