conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Dépendance à une ou plusieurs drogues : définition, cause, symptômes, traitement

La dépendance à la drogue intervient lorsque vous avez besoin d’une ou de plusieurs drogues pour fonctionner normalement. Il est possible que vous soyez atteinte d’une affection (hypertension ou douleur chronique, par exemple), qui implique que vous preniez des médicaments pour maintenir votre qualité de vie. Ce type de traitement peut éventuellement entraîner une forme de dépendance, sans nécessairement s’avérer problématique. La dépendance à la drogue devient cependant un problème de santé dès lors que la personne abuse de drogues illégales ou sur ordonnance.

Un abus intermittent peut évoluer en dépendance. La personne finit par ne plus parvenir à avoir une vie normale sans le médicament. Vous devrez éventuellement recourir à des dosages plus élevés ou à d’autres types de médicaments afin de surmonter la tolérance qui va découler d’une utilisation régulière.

Toxicomanie/Dépendance

Toxicomanie/Dépendance

Il arrive que l’addiction et la dépendance s’avèrent interchangeables. Beaucoup de toxicomanes dépendent de drogues dans leur vie quotidienne. Il est cependant possible de devenir dépendant de drogues sans pour autant avoir d’addiction. Ce type de dépendance intervient si vous dépendez de médicaments pour contrôler une pathologie chronique. Il est également possible de subir une addiction à une ou plusieurs drogues sans pour autant que le corps n’en devienne dépendant.

Caractéristiques de l’addiction

  • utilisation de drogues malgré les conséquences ;
  • incapacité à arrêter de prendre des drogues ;
  • négligence à l’égard des obligations sociales et professionnelles.

Caractéristiques de la dépendance

Les caractéristiques de la dépendance peuvent recouper une ou plusieurs de celles de l’addiction, ainsi que :

  • une tolérance élevée, le corps s’habituant à la drogue au plan physique, ce qui conduit souvent au désir de consommer plus fréquemment des doses plus importantes ;
  • des symptômes physiques de sevrage lors de tentatives pour arrêter la consommation de drogue.

Causes

Il est fréquent que les toxicomanes se mettent à consommer des drogues à l’occasion d’événements ou de rencontres, et qu’ils deviennent dépendants dans la durée. Dans certains cas, des drogues peuvent avoir initialement été prescrites pour traiter une condition (par exemple des médicaments antalgiques). Cette utilisation, à la fois normale et sûre, peut évoluer en abus et en dépendance.

La consommation compulsive de drogue peut être déclenchée par :

  • des antécédents familiaux d’addiction (la propension à l’addiction pouvant être d’origine génétique, ou acquise, l’abus de substances pouvant paraître plus normal ou désirable) ;
  • le fait de vivre dans un environnement dans lequel les drogues illégales sont fréquemment utilisées et facilement accessibles ;
  • des antécédents d’anxiété, de dépression, ou d’autres états de santé mentale.

Stades de la toxicomanie

Selon les instituts nationaux américains (National Institutes of Health), les toxicomanes franchissent généralement un certain nombre d’étapes avant la dépendance :

1. Les drogues peuvent être consommées pour des raisons récréatives. Les drogues sont consommées peu fréquemment et à l’occasion d’événements sociaux.

2. Puis la personne se met à consommer des drogues de manière régulière, abandonnant famille et amis au profit de la consommation de drogues. Le toxicomane se soucie ensuite de ne pas pouvoir accéder aux drogues.

3. L’addiction aux drogues se développe, ainsi que le souci de pouvoir y accéder. Il est possible que l’essentiel, voire la totalité des relations et centres d’intérêts antérieurs soient abandonnés.

4. Il y a alors dépendance à l’égard des drogues, la personne étant incapable de vivre sans en consommer. L’état de santé physique et mental se détériore.

Symptômes

Il peut s’avérer difficile de distinguer entre les symptômes de dépendance et les symptômes d’addiction. Ces conditions se caractérisent par une préoccupation à l’égard des drogues, un comportement enclin à la dissimulation, l’évitement d’activités et de relations naguère importantes. Les toxicomanes peuvent négliger leur apparence et subir des fluctuations de poids extrêmes.

Il est souvent possible de déterminer si l’addiction a évolué en dépendance en observant le comportement du toxicomane lorsqu’il ou elle a été privé de drogues pendant une durée importante. Des symptômes physiques de sevrage se produisent lorsque le corps est stressé en l’absence de drogue. Il s’agit notamment :

  • d’anxiété ;
  • de dépression ;
  • de faiblesse musculaire ;
  • de cauchemars ;
  • des courbatures ;
  • de transpiration ;
  • de nausées ;
  • de vomissements.

Traitement

Une fois que la toxicomanie devient une dépendance, le traitement se complique. L’arrêt de la consommation de drogues devient finalement indispensable, mais un sevrage abrupt peut entraîner des effets secondaires violents au plan physique. Il pourra s’avérer nécessaire de participer à un programme de désintoxication en interne, voire en soins externes.

Des substances imitant les effets des drogues illégales pourront être administrées pour réduire les symptômes de sevrage pendant le traitement. Les programmes de désintoxication font appel à une combinaison de soins thérapeutiques et médicaux pour alléger la dépendance et mettre fin à l’addiction. Des séances de thérapie suivies pourront s’avérer nécessaires sur une longue durée après avoir quitté le programme de traitement.

Les cas extrêmes d’intoxication, de sevrage ou d’overdose peuvent nécessiter des soins en urgence avant qu’un traitement de l’addiction et de la dépendance puisse être mis en place.

Pronostic

En l’absence de traitement, la dépendance à l’égard des drogues est extrêmement dangereuse. Il est possible que la consommation de drogues augmente au fur et à mesure que le corps s’adapte aux drogues, ce qui peut entraîner une overdose, voire un décès.

Le traitement pourra annuler la dépendance si celle-ci est traitée de manière précoce et si la personne est désireuse d’être soignée. Il arrive que le traitement réussisse la première fois, mais la récidive est courante chez les toxicomanes. Une thérapie suivie et des groupes de soutien pourront aider les toxicomanes en cours de guérison à rester en bonne voie et à bien gérer les signes de rechute.

A lire aussi

Acromégalie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Purpura thrombotique thrombocytopénique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dosage sanguin de la vitamine B12 : définition, cause, symptômes, traitement

Irene