conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Médicaments contre la fibromyalgie : définition, cause, symptômes, traitement

Il existe une grande variété de médicaments pour le traitement de la fibromyalgie. Certains médicaments permettent de réduire la douleur, certains aident à dormir, d’autres cherchent à corriger des déséquilibres neurochimiques. Beaucoup de patients prennent un mélange de médicaments pour soulager les symptômes ; la mise au point de la combinaison optimale de médicaments pour une personne donnée peut éventuellement prendre du temps et requérir divers essais.

Analgésiques

Les médicaments les plus couramment utilisés pour soulager la douleur sont les analgésiques, et les anti-inflammatoires non-stéroïdiens. Ils sont disponibles à la fois en vente libre en pharmacie et sur ordonnance.

  • Aspirine
  • Acétaminophène (Tylenol)
  • Ibuprofène (Advil, Motrin)
  • Naproxène (Aleve, Naprosyn)

Le tramadol (Ultram ou Ultracet en association avec l’acétaminophène) est un autre médicament utilisé pour soulager la douleur liée à la fibromyalgie. Il s’agit d’un antalgique plus fortement dosé uniquement disponible sur prescription médicale.

Opioïdes

Dans de rares cas, le médecin pourra prescrire des antalgiques opioïdes en cas de douleur sévère. Cependant, ces médicaments présentent un risque élevé d’addiction en cas d’utilisation régulière sur une longue période.

  • Codéine
  • hydrocodone et acétaminophène (Vicodin) ;
  • oxycodone (OxyContin) ;
  • oxycodone et acétaminophène (Percocet) ;

Antidépresseurs

Comme la fibromyalgie, la dépression est associée à des déséquilibres dans la chimie du cerveau. En conséquence, nombre des médicaments affectant les taux de ces substances chimiques sont utilisés à la fois dans le cadre du traitement de la dépression et dans celui de la fibromyalgie. Il existe un certain nombre de catégories de médicaments antidépresseurs susceptibles de soulager les symptômes de fibromyalgie :

Antidépresseurs tricycliques

Les antidépresseurs tricycliques maintiennent les taux de sérotonine, de norépinéphrine (ou noradrénaline), ainsi que de dopamine à un niveau élevé.

  • amitriptyline (Elavil) ;
  • nortriptyline (Pamelor) ;
  • doxépine (Sinequan) ;
  • trazadone (Desyrel) ;
  • imipramine (Tofranil).

Les effets secondaires des antidépresseurs tricycliques sont notamment les suivants : somnolence, vertiges, dysfonctionnements sexuels et gains de poids.

Inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine

Les inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine augmentent les taux de sérotonine et empêchent également la sérotonine de circuler dans le cerveau pendant de longues durées.

  • citalopram (Celexa) ;
  • escitalopram (Lexapro) ;
  • fluoxétine (Prozac) ;
  • paroxétine (Paxil).
  • sertraline (Zoloft).

Les effets secondaires des inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine sont notamment les suivants : nausées, maux de tête, diarrhées, hyperactivité, et dysfonctionnements sexuels.

Inhibiteurs du recaptage de la sérotonine et de la noradrénaline

Les inhibiteurs du recaptage de la sérotonine et de la noradrénaline fonctionnent de manière comparable aux inhibiteurs spécifiques du recaptage de la sérotonine, à cette différence près qu’ils affectent à la fois la sérotonine et la noradrénaline.

  • duloxétine (Cymbalta) ;
  • milnacipran (Savella) ;
  • venlafaxine (Effexor).

Les effets secondaires des inhibiteurs du recaptage de la sérotonine et de la noradrénaline incluent notamment : nausées, vomissements, vertiges et insomnie ;

Anticonvulsifs

Les anticonvulsifs (ou anticonvulsivants) sont des médicaments utilisés pour prévenir les convulsions. Ils calment les nerfs hyperactifs et affectent le dispositif de transmission de la douleur. Leur action est donc susceptible d’améliorer les symptômes de fibromyalgie.

  • carbamazepine (Tegretol) ;
  • divalproex (Depakote) ;
  • gabapentine (Neurontin) ;
  • oxcarbazepine (Trileptal) ;
  • phénytoïne (Dilantin).
  • pregabalin (Lyrica) ;
  • tiagabine (Gabitril) ;
  • topiramate (Topamax) ;
  • acide valproïque (Depakene).

Les effets secondaires varient par rapport aux anticonvulsivants mais peuvent inclure nausées, vomissements, somnolence et lésions hépatiques.

Relaxants musculaires

Les relaxants musculaires réduisent la douleur et la sensibilité musculaire. Ils contribuent à détendre le corps et à améliorer le sommeil.

  • carisoprodol (Soma) ;
  • cyclobenzaprine (Flexeril) ;
  • orphenadrine (Norflex) ;
  • metaxolone (Skelaxin) ;
  • méthocarbamol (Robaxin).

Les effets secondaires des relaxants musculaires sont notamment les suivants : troubles de la vision, sensations d’étourdissements et somnolence.

Benzodiazépines

Les benzodiazépines soulagent l’anxiété, détendent les muscles et améliorent le sommeil. Etant donné qu’ils provoquent de la somnolence, il est conseillé de les prendre au coucher.

  • clonazepam (Klonopin) ;
  • diazépam (Valium) ;
  • temazpam (Restoril) ;
  • alprazolam (Xanax).

Les effets secondaires des benzodiazépines incluent somnolence, confusion, défauts de coordination et dépression. Ces médicaments ayant tendance à générer une accoutumance, il est important de limiter le recours aux benzodiazépines.

Agents d’endormissements

Les agents d’endormissement ont pour fonction, non seulement d’aider la personne à trouver le sommeil, mais aussi de favoriser un sommeil prolongé et plus profond.

  • eszopiclone (Lunesta) ;
  • ramelteon (Rozerem) ;
  • témazépam (Restoril) ;
  • triazolam (Halcion) ;
  • zaleplon (Sonata) ;
  • zolpidem (Ambien).

Les agents d’endormissement peuvent générer des habitudes, ce qui signifie que si vous les prenez sur une période prolongée, puis que vous arrêtez, il est possible que vous éprouviez de l’anxiété et que vous ayez du mal à dormir. Autres effets secondaires : sensations d’étourdissement, maux de tête, somnolence et somnambulisme.

A lire aussi

Entérite causée par l’E. coli : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Eczéma marginé de Hebra : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les marqueurs enzymatiques : définition, cause, symptômes, traitement

Irene