conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Détermination du groupe sanguin : définition, cause, symptômes, traitement

Le typage des antigènes des globules rouges permet de déterminer le groupe sanguin d’une personne. Ce test est essentiel si vous avez besoin d’une transfusion sanguine ou prévoyez de donner votre sang. Tous les groupes sanguins ne sont pas compatibles. Il est donc important que vous connaissiez le vôtre pour que, dans l’hypothèse où vous auriez besoin d’une transfusion, le sang qui vous sera transfusé appartienne au même groupe, afin d’éviter que votre corps ne fabrique des anticorps attaquant le sang du donneur.

Groupes sanguins

Groupes sanguins

Le groupe auquel appartient votre sang est l’un des quatre du système de classement ABO :

  • O : les personnes dont le sang appartient au groupe O sont des donneurs universels (ce qui signifie qu’ils peuvent donner leur sang à tout le monde), mais peuvent uniquement recevoir du sang de donneurs du groupe O ;
  • A : les donneurs du groupe A peuvent donner leur sang aux personnes dont le groupe sanguin est A ou B. Les personnes dont le groupe sanguin est A peuvent uniquement recevoir du sang dont le groupe est A ou O ;
  • B : les personnes dont le groupe sanguin est B peuvent donner leur sang à celles dont le groupe est B ou AB. Les personnes dont le groupe sanguin est B peuvent uniquement recevoir du sang dont le groupe est B ou O ;
  • AB : les personnes dont le groupe sanguin est AB peuvent uniquement donner leur sang à d’autres personnes dont le groupe sanguin est AB, mais peuvent recevoir du sang de tout autre type.

À cela s’ajoute le facteur rhésus :

  • Rh+ : La surface des globules rouges du sang des personnes dont le rhésus est positif comporte un Rh positif. Les personnes dont le sang est Rh+ peuvent recevoir du sang Rh+ ou Rh-.
  • Rh- : Le sang Rh- ne comporte pas d’antigènes Rh. Les personnes dont le sang est Rh- peuvent uniquement recevoir du sang Rh-.

Ensemble, les systèmes ABO et Rh décrivent complètement votre groupe sanguin. Il existe huit groupes possibles : O+, O-, A+, A-, B+, B-, AB+ et AB-.

Le médecin et biologiste autrichien Karl Landsteiner a découvert les groupes sanguins en 1901. Avant cela, les transfusions sanguines étaient risquées et potentiellement mortelles. Karl Landsteiner a rendu le processus beaucoup plus sûr et a été récompensé par le prix Nobel.

Motifs de l’intervention

Motifs de l’intervention

La détermination de groupe sanguin est effectuée avant une transfusion sanguine ou à l’occasion d’un don du sang. La détermination du groupe sanguin permet de vérifier rapidement et aisément le type du sang administré à un patient lors d’une intervention chirurgicale ou après une blessure. Si le sang transfusé à un patient est incompatible, il peut en résulter une agglutination potentiellement fatale.

La détermination du groupe sanguin est particulièrement importante chez les femmes enceintes. Lorsque le facteur rhésus de la mère est Rh- et celui du père Rh+, les groupes sanguins de la mère et de l’enfant sont différents. La mère reçoit alors un médicament appelé RhoGAM. Celui-ci empêche son corps d’attaquer les globules du sang du fœtus lorsque leurs sangs se mêlent, ce qui n’est pas rare lors de la grossesse.

Risques

Le prélèvement d’un échantillon de sang est nécessaire à la détermination du groupe sanguin. Les risques liés au prélèvement d’un échantillon de sang sont minimes :

  • un saignement sous-cutané (hématome) ;
  • un évanouissement ou une sensation d’étourdissement, ou encore une légère infection du site de la piqûre ;
  • un saignement excessif.

Préparation

La détermination du groupe sanguin ne nécessite pas de préparation. Si vous craignez de vous évanouir lors d’un prélèvement ou à l’issue de celui-ci, faites vous accompagner d’une personne qui sera à même de vous reconduire.

Modalités

Le prélèvement sanguin peut être effectué à l’hôpital ou en laboratoire. Avant la mise en place de l’aiguille, votre peau est nettoyée avec un produit antiseptique, afin de prévenir une infection. Un infirmier ou technicien serrera un lien élastique autour de votre bras, afin de rendre les veines du bras plus visibles. Il utilisera ensuite une aiguille pour prélever un ou plusieurs échantillons sanguins à partir de votre bras ou de votre main. Après un prélèvement, une compresse ou un pansement sera placé sur le site de la piqûre.

Pour identifier votre groupe sanguin, un technicien de laboratoire mélangera votre échantillon de sang à des anticorps attaquant le sang des groupes A et B pour déterminer sa réaction. Lorsque les globules de votre sang s’agglutinent lorsqu’ils sont en contact avec, par exemple, des anticorps du groupe A, votre sang appartient au groupe B. Votre échantillon sanguin sera alors mélangé à un sérum anti-Rh. Lorsque les globules de votre sang s’agglutinent en réaction au sérum anti-Rh, le rhésus de votre sang est positif.

Suivi

La détermination de votre groupe sanguin est l’affaire de quelques minutes. Lorsque vous connaissez votre groupe sanguin, vous pouvez donner votre sang et recevoir des transfusions de donneurs de groupes sanguins compatibles.

A lire aussi

Les habitudes alimentaires à adopter pour protéger son cœur

Claude

Infection fongique des ongles : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Inflammation articulaire bactérienne : définition, cause, symptômes, traitement

Irene