conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Entérite causée par l’E. coli : définition, cause, symptômes, traitement

L’entérite est une inflammation ou gonflement des intestins. L’une des causes les plus courantes d’entérite est la bactérie Escherichia coli ou E. coli. Selon la Bibliothèque nationale de médecine (National Library of Medicine, NLM), cette bactérie est la cause la plus courante de diarrhée, une condition qui se caractérise par des selles molles, des crampes abdominales, des nausées, ainsi que des ballonnements. (NLM, 2011)

Il existe de multiples souches d’E. coli. Certaines d’entre elles sont sans danger. En fait, plusieurs centaines des souches qui peuplent les voies digestives sont de bonnes bactéries. Certaines souches toxiques sont toutefois susceptibles d’être responsables de pathologies graves. Si vous êtes exposé(e) à une souche toxique, vous êtes susceptible de contracter une intoxication alimentaire ainsi qu’une gastro-entérite. Cette infection est parfois désignée par le terme de diarrhée du voyageur (ou tourista ) parce qu’en voyageant vous êtes exposé(e) à de nouvelles souches d’E. coli auxquelles vous êtes susceptible de présenter des réactions négatives.

Certaines souches sont plus dangereuses que d’autres. Elles produisent une toxine dite de Shiga, ou vérocytotoxine, qui entraîne une maladie grave et un saignement susceptible d’être fatal, en particulier chez les enfants. La bactérie Escherichia coli productrice de vérotoxines (Escherichia coli sécrétrice de shigatoxines, ou encore Escherichia coli entérohémorragique) peut également être désignée par le terme d’Escherichia coli O157:H7. Selon les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC), quelques 265 000 cas d’infections par cette bactérie interviennent chaque année aux États-Unis (CDC, 2011).

Causes

Vous pouvez être exposé(e) à des souches d’E. coli porteuses de maladies en consommant des aliments ou des boissons contaminés par cette bactérie. La contamination intervient fréquemment du fait d’un traitement non hygiénique des aliments. Beaucoup d’infections sont dues à la consommation de viandes ayant été en contact avec des bactéries et des déjections animales en cours de traitement, ou bien d’aliments lavés avec de l’eau polluée par des déchets humains ou animaux.

Les viandes et œufs crus ou mal cuits peuvent également s’avérer dangereux. La consommation d’eau non traitée d’un ruisseau ou d’un puits peut également constituer un risque. Si les produits laitiers ou la mayonnaise sont maintenus trop longtemps en dehors du réfrigérateur, des bactéries peuvent se développer et provoquer une intoxication alimentaire.

La bactérie E. coli se propage rarement en dehors de toute implication d’aliments ou de boissons, mais cela peut toutefois se produire. Si une personne néglige de se laver les mains après être allée aux toilettes et qu’il ou elle touche des objets que d’autres personnes touchent, il peut en résulter un risque d’exposition et de maladie.

Symptômes

En règle générale, les symptômes d’entérite se développent dans les 24 à 72 heures après une exposition. Le principal symptôme de cette condition est une forte diarrhée subite. Cette diarrhée est fréquemment sanglante. Autres symptômes :

  • fièvre ;
  • ballonnements intestinaux ;
  • crampes sévères ;
  • perte d’appétit ;
  • nausées ;
  • Vomissements.

Certaines souches de bactéries d’E. coli libèrent une toxine qui déclenche la destruction de globules rouges chez les enfants. Il s’agit du syndrome hémolytique et urémique. Il s’agit d’une infection extrêmement sévère mais rare. Les symptômes incluent une peau pâle, une prédisposition aux ecchymoses, une urine sanglante, ainsi qu’une quantité réduite d’urine due à une lésion rénale.

Si vous avez une forte fièvre (plus de 38.3 °C pour les adultes et plus de 38 °C chez les enfants), du sang dans les selles, une sensation de déshydratation, si vous ne gardez pas les liquides, que vous avez une diarrhée pendant plus de cinq jours (deux pour les enfants), ou encore si vous avez des douleurs qui ne s’estompent pas après être allé(e) à la selle, contactez immédiatement un médecin.

Diagnostic

Votre médecin va procéder à un examen physique et poser des questions sur vos symptômes. Pour confirmer un diagnostic, votre médecin pourra prescrire une culture de selles afin de procéder à un dépistage de la bactérie E. coli responsable de la maladie.

Traitement

La principale complication de l’entérite est la déshydratation due à la diarrhée. Il est important de consommer beaucoup de liquides. Si vous ne conservez pas les liquides à cause de vomissements ou de diarrhées importantes, il est possible que vous deviez vous rendre à l’hôpital où un traitement en intraveineuse vous sera administré.

Les médicaments anti-diarrhéiques sont commercialisés en vente libre dans les drugstores, mais si vous avez une diarrhée sanglante ou de la fièvre, consultez préalablement un prestataire de soins.

Bien que des antibiotiques soient souvent prescrits pour traiter des infections bactériennes, selon l’Institut national américain pour l’étude des allergies et maladies infectieuses (National Institute of Allergy and Infectious Diseases, NIAID), rien ne permet de conclure à l’efficacité des antibiotiques pour le traitement de l’E. coli. Les antibiotiques peuvent en fait augmenter le risque d’urémie hémolytique en présence de certaines souches bactériennes. (NIAID, 2011)

La plupart des personnes récupèrent sans médicaments dans un délai de deux jours. Le mode de traitement le plus important est de prendre beaucoup de repos et d’absorber beaucoup de liquides.

Si vous prenez régulièrement des diurétiques, il est possible que vous deviez cesser de les prendre si vous souffrez d’une entérite. Consultez votre médecin.

Pronostic

Le pronostic dépend souvent de la gravité de l’infection. Il varie en fonction du moment où le traitement débute. La plupart des cas d’entérite s’estompent en quelques jours. Certaines souches rares et toxiques d’E. coli sont très graves et exigent une hospitalisation.

Complications

La plupart des patients récupèrent en quelques jours sans effets secondaires à long terme. Dans de rares cas, une infection grave peut entraîner une urémie hémolytique, ce qui peut entraîner de l’anémie, une déficience rénale, ainsi qu’un décès.

Prévention

Les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) proposent les directives suivantes pour contribuer à la prévention des infections par la bactérie Escherichia coli productrice de vérotoxines (Escherichia coli sécrétrice de shigatoxines, ou encore Escherichia coli entérohémorragique) (CDC, 2011) :

  • Lavez-vous les mains fréquemment, en particulier après être allé(e) aux toilettes ou après avoir changé des couches souillées, ainsi qu’avant de préparer ou de consommer des aliments.
  • Veillez à bien cuire les viandes ; utilisez un thermomètre à viande afin de déterminer le moment où les aliments parviennent à la température de cuisson voulue.
  • Lavez soigneusement les ustensiles, les couteaux, ainsi que les planches à découper qui sont fréquemment en contact avec des aliments crus.
  • Les fruits et légumes doivent être lavés soigneusement, en particulier s’ils sont consommés crus.
  • Évitez le poisson cru et les huîtres, ainsi que les jus crus et les produits laitiers non pasteurisés.
  • Évitez de boire de l’eau lorsque vous jouez ou nagez dans des lacs, ruisseaux, mares et piscines.

A lire aussi

Réactions allergiques et anaphylaxie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Vitesse de la conduction nerveuse : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Vaginite atrophique post-ménopausique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene