conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Symptômes et signes de la ménopause : définition, cause, symptômes, traitement

Il est aisé de manquer les symptômes de la ménopause. Certaines femmes traversent la ménopause sans problème, complication ni symptôme désagréable, tandis que d’autres trouvent débilitants des symptômes ménopausaux qui débutent parfois même avant la pré-ménopause.

Les symptômes éprouvés par les femmes sont principalement liés à une moindre production d’œstrogènes et de progestérone, et diffèrent considérablement du fait des multiples effets des œstrogènes sur le corps féminin.

Les œstrogènes régulent le cycle menstruel, ce qui affecte le système reproductif, les voies urinaires, le cœur et les vaisseaux sanguins, les os, la poitrine, les muqueuses, les muscles pelviens et le cerveau. Les femmes éprouvent donc des symptômes de ménopause dans tout le corps.

Symptômes courants de la ménopause :

Changement du cycle menstruel

Il est possible que vos règles ne soient pas aussi régulières qu’elles l’étaient : les saignements peuvent être plus ou moins abondants que d’habitude, et occasionnellement qu’ils se réduisent à peu de chose. Vos règles peuvent en outre être plus courtes ou plus longues. En l’absence de règles, faites un test de grossesse pour vous assurer que vous n’êtes pas enceinte. Si ce n’est pas le cas, l’absence de règles un mois donné peut signaler le début de la ménopause. Si, après une période de 12 mois consécutifs sans règles, vous connaissez à nouveau des saignements, parlez-en à votre médecin afin d’exclure toute pathologie grave, tel qu’un cancer.

Bouffées de chaleur

De nombreuses femmes se plaignent de bouffées de chaleur qu’elles décrivent comme le principal symptôme ménopausal. Les bouffées de chaleur peuvent prendre la forme d’une subite sensation de chaleur, dans la partie supérieure de votre corps ou l’ensemble de celui-ci. Il peut arriver que votre visage et votre cou s’empourprent, et que vous éprouviez une sensation de transpiration ou de rougeur subite. L’intensité des bouffées de chaleur est variable (de faible à très forte) ; il arrive même qu’elles puissent vous réveiller dans votre sommeil. La durée d’une bouffée de chaleur va d’ordinaire de 30 secondes à 10 minutes. La plupart des femmes éprouvent des bouffées de chaleur durant un an ou deux après leur dernière période menstruelle. Il arrive qu’elles perdurent plus longtemps chez certaines femmes ; leur intensité diminue toutefois dans le temps.

La plupart des femmes connaissent des bouffées de chaleur lors de la ménopause. Certaines souhaitent obtenir un traitement lorsque ces bouffées perturbent leur existence de manière significative. De nombreux traitements alternatifs permettant de soulager les symptômes des bouffées de chaleur sont disponibles. En dépit des risques associés, certaines femmes choisissent pourtant de prendre, pour soulager leur inconfort, des médicaments délivrés sur ordonnance.

Sécheresse vaginale et douleurs au cours des rapports sexuels

La moindre production d’hormones sexuelles (œstrogènes et progestérone) peut affecter la mince couche humide qui revêt les parois vaginales. Les femmes peuvent connaître une sécheresse vaginale à tout âge. Celle-ci constitue néanmoins un problème particulier pour les femmes en cours de ménopause. Au nombre des signes figurent des démangeaisons autour de l’ouverture du vagin, ainsi que des sensations de brûlure. La sécheresse vaginale peut rendre les rapports sexuels douloureux, et peuvent être à l’origine de légers saignements ou de la sensation de devoir uriner fréquemment. Pour combattre la sécheresse, essayez un lubrifiant à base d’eau pour les rapports sexuels, ainsi qu’un hydratant vaginal. Si vous éprouvez de l’inconfort, parlez-en à votre médecin.

Insomnie ou problèmes de sommeil

Pour une santé optimale, les médecins recommandent sept à huit heures de sommeil par nuit pour un adulte. Au cours de la ménopause néanmoins, vous pouvez éprouver des difficultés pour vous endormir ou vous réveiller au cours de la nuit. Il peut arriver que vous vous réveilliez plus tôt que vous ne le souhaitez et que vous ne parveniez pas à vous rendormir. Pour vous reposer autant que possible, essayez des techniques de relaxation et respiratoires. Il est également important de faire de l’exercice durant la journée afin d’éprouver une sensation de fatigue au moment de vous coucher. Éviter d’utiliser votre ordinateur ou votre téléphone mobile avant de vous coucher, car la lumière bleue peut perturber votre sommeil. Essayez de pulvériser de la lavande sur votre oreiller, de lire ou d’écouter une musique douce avant d’aller au lit, afin d’être pleinement détendue.

Miction fréquente ou incontinence urinaire

Il n’est pas rare que les femmes en cours de ménopause perdent le contrôle de leur vessie, qu’elles éprouvent une sensation permanente de devoir uriner alors même que leur vessie n’est pas pleine ou qu’elles connaissent des mictions difficiles. En effet, au cours de la ménopause, les tissus vaginaux et de l’urètre perdent de leur élasticité et l’épaisseur des muqueuses diminue. Il peut également arriver que les muscles pelviens s’affaiblissent. Pour lutter contre l’incontinence urinaire, abstenez-vous de consommer trop d’alcool, hydratez-vous convenablement et renforcez votre plancher pelvien avec des exercices de Kegel. Si le problème persiste, demandez à votre médecin s’il existe un traitement.

Infection des voies urinaires

Il arrive que des femmes connaissent un accroissement du nombre d’infections des voies urinaires contractées lors de la ménopause. De faibles niveaux d’œstrogènes et des changements au niveau des voies urinaires les rendent plus vulnérables aux infections. Si la sensation de devoir uriner fréquemment ou de brûlure au cours des mictions perdure, consultez votre médecin. Celui-ci pourra vous demander d’effectuer une analyse d’urine et vous prescrire un traitement à base d’antibiotiques.

Baisse de la libido

Lors de la ménopause, il est courant d’éprouver moins d’intérêt pour les rapports sexuels ou de rencontrer des difficultés d’excitation. Cette situation est le résultat des changements physiologiques induits par une moindre production d’œstrogènes : un délai de réaction clitoridienne accru, une réponse orgasmique lente ou nulle, et une lubrification vaginale diminuée. Il existe beaucoup de traitements en vente libre ou délivrés sur ordonnance qui vous aideront à continuer à avoir une vie sexuelle satisfaisante.

Atrophie vaginale

L’atrophie vaginale est une pathologie causée par le déclin de la production d’œstrogène et caractérisée par l’amincissement et l’inflammation des parois vaginales. Cette situation peut rendre les rapports sexuels douloureux pour les femmes, ce qui diminue en conséquence leur intérêt pour le sexe. Heureusement, des lubrifiants en vente libre ou des médicaments délivrés sur ordonnance, au nombre desquels figurent des thérapies localisées à base d’œstrogènes, telles que des crèmes à base d’œstrogènes ou un anneau vaginal, permettent de traiter avec succès le problème.

Dépression et sautes d’humeur

Au cours de la ménopause, les changements qui affectent la production d’hormones ont des répercussions sur la stabilité mentale des femmes. Les femmes font état de sentiment d’irritabilité, de dépression et de sautes d’humeur. Il arrive qu’elles passent de sentiments d’euphorie extrême au désespoir le plus profond en un temps très court. Il est important de conserver à l’esprit que les fluctuations d’hormones imprévisibles affectent votre cerveau et qu’il n’est pas anormal d’ avoir le blues .

Changements affectant la peau, les cheveux et d’autres tissus

En vieillissant, vous constaterez des changements de votre peau et de vos cheveux. La perte de tissus adipeux et de collagène va assécher votre peau et la fragiliser. L’élasticité et la lubrification de la peau à proximité de votre vagin et de vos voies urinaires en sera affectée. Une moindre production d’œstrogènes peut également contribuer à des chutes de cheveux, ainsi qu’à rendre vos cheveux cassants et secs. Évitez les traitements chimiques agressifs pour les cheveux susceptibles de faire plus de dégâts.

A lire aussi

Réactions allergiques et anaphylaxie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Le programme myNea concerne les maternités privées de ce groupe

Journal

Réparation de la cryptorchidie : définition, cause, symptômes, traitement

Irene