conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Facteurs de risque de la ménopause précoce : définition, cause, symptômes, traitement

Même si, chez la plupart des femmes, la ménopause survient entre 41 et 55 ans, de nombreux facteurs peuvent interrompre le cycle normal du système reproductif de la femme et induire une ménopause plus précoce que la normale. La ménopause est prématurée lorsqu’elle débute avant 40 ans. Elle est également appelée insuffisance ovarienne primitive . Cette pathologie affecte un pour cent des femmes.

Dans certains cas, la ménopause prématurée est causée par le résultat d’une intervention chirurgicale, et notamment l’ablation des ovaires ou un dommage causé à ceux-ci par des radiations. Dans d’autres cas, une ménopause prématurée est imputable à un trouble génétique ou à une maladie auto-immune, ou à une raison inconnue. Facteurs de risque de la ménopause prématurée :

Interventions chirurgicales

Les femmes ayant subi une ovariectomie unique (ablation d’un seul ovaire) ou une hystérectomie (ablation de l’utérus) ont une quantité plus faible d’œstrogènes et de progestérone. Une ménopause peut constituer un effet secondaire chez les femmes ayant subi une chirurgie du cancer de l’utérus ou pelvienne. Une ovariectomie bilatérale (l’ablation des deux ovaires) entraîne une ménopause immédiate.

Chimiothérapie et radiothérapie

Chimiothérapie et radiothérapie accroissent considérablement le risque de ménopause prématurée. La radiothérapie peut endommager les tissus ovariens et finalement déclencher une ménopause prématurée.

Défaut chromosomique

Certain défauts chromosomiques peuvent être à l’origine d’une ménopause prématurée. Tel est par exemple le cas du syndrome de Turner qui intervient lorsqu’une fille naît avec un chromosome incomplet. Les ovaires des femmes atteintes du syndrome de Turner ne fonctionnent pas convenablement, ce qui est souvent cause de ménopause prématurée.

Maladies auto-immunes

Une ménopause prématurée peut être un symptôme de maladie auto-immune. Une maladie auto-immune survient lorsque le système immunitaire attaque de manière erronée une partie du corps, parce qu’il la considère par erreur comme une substance nocive. Certaines maladies auto-immunes, et notamment une maladie thyroïdienne ou la polyarthrite rhumatoïde, peuvent être à l’origine d’une attaque du système immunitaire sur les ovaires et les tissus ovariens, ce qui entraîne souvent une ménopause prématurée.

Reproduction

Une ménopause prématurée peut survenir lorsqu’une technologie de reproduction assistée ne parvient pas à stimuler les ovaires.

Épilepsie

Certaines études ont montré que les femmes atteintes d’épilepsie étaient plus susceptibles que d’autres de connaître une insuffisance ovarienne primitive. Une étude a montré qu’approximativement cinq pour cent d’une population de femmes épileptiques connaissaient une ménopause prématurée contre un pour cent de la population générale.

Génétique

Le risque de ménopause prématurée est plus élevé chez les femmes dans la famille desquelles il existe déjà des cas de ménopause prématurée.

Tabagisme

De multiples études ont lié tabagisme et ménopause prématurée. Un groupe de chercheurs du Massachusetts General Hospital a établi qu’une substance chimique contenue dans la fumée de cigarettes causait la mort prématurée des cellules des œufs des femmes.

A lire aussi

Test au Tensilon : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Dosage de la lipoprotéine (a) : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

La vérité sur les compléments alimentaires en musculation

administrateur