conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Douleur à l’aine : définition, cause, symptômes, traitement

L’aine est une région de la hanche située entre l’estomac et la cuisse à l’intersection de l’abdomen et des jambes. La région de l’aine comporte cinq muscles qui travaillent ensemble pour faire bouger les jambes. Il s’agit notamment :

  • du muscle court adducteur
  • du muscle long adducteur
  • du muscle grand adducteur
  • du muscle gracile
  • du muscle pectiné

On appelle douleurs à l’aine regroupent toutes les douleurs ressenties dans cette région du corps découlant généralement d’une blessure causée par une activité physique ou sportive. L’élongation musculaire ou la contracture dans la région de l’aine sont les blessures les plus courantes chez les sportifs.

Causes

La douleur à l’aine est un symptôme commun qui peut se manifester chez n’importe qui. Il existe de nombreuses causes possibles à la douleur à l’aine.

Causes les plus courantes

La cause la plus courante de douleurs à l’aine est une contracture des muscles, des ligaments ou des tendons dans la région de l’aine. Ce type de blessure se rencontre plus souvent chez les sportifs. Presque tous les sportifs ayant pratiqué un sport de contact tel que le football, le rugby ou le hockey, ont connu une douleur à l’aine à un moment donné.

Une autre cause courante de la douleur à l’aine est la hernie inguinale. Une hernie inguinale désigne un organe interne qui passe à travers le muscle protecteur qui l’entoure. Cela peut créer une masse bombée dans la région de l’aine et provoquer des douleurs. Les calculs rénaux (dépôt minéral de petite taille dans les reins ou la vessie) ou les fractures osseuses peuvent entraîner des douleurs à l’aine.

Causes moins courantes

Il existe de nombreux troubles et maladies moins courants susceptibles de causer des douleurs ou une gêne au niveau de l’aine. Il s’agit notamment :

  • du gonflement des ganglions lymphatiques
  • de l’inflammation intestinale
  • de l’inflammation des testicules
  • d’un nerf coincé
  • d’une infection des voies urinaires

Consulter un médecin

Consulter un médecin

En cas de douleurs modérées ou intenses dans l’aine ou dans les testicules déclarées depuis plusieurs jours, il sera nécessaire d’en parler au médecin.

Il sera nécessaire de contacter un médecin en cas :

  • de changement physique intervenu dans les testicules tels qu’une excroissance ou un gonflement
  • de présence de sang dans les urines
  • de douleurs s’étendant dans le bas du dos, la poitrine ou l’abdomen
  • de fièvre ou de nausées

Ces symptômes peuvent indiquer un trouble plus grave tel qu’une infection des testicules, une torsion testiculaire (torsion des vaisseaux du testicule) ou un cancer des testicules. La douleur à l’aine accompagnée de l’un quelconque de ces symptômes est considérée comme une urgence médicale. Une douleur intense au testicule qui survient brutalement doit également être traitée en urgence.

Diagnostic

La plupart des cas de douleur à l’aine ne nécessitent pas de prise en charge médicale. Toutefois, il sera nécessaire de consulter un médecin si la douleur est intense et prolongée, et si elle est accompagnée de fièvre ou de gonflement. Ces symptômes peuvent indiquer un trouble plus grave.

Pour diagnostiquer la cause sous-jacente de la douleur à l’aine, le médecin évaluera les symptômes et interrogera le patient sur ses activités physiques récentes. Il procédera ensuite à un examen physique de la région de l’aine et fera également appel à d’autres examens si nécessaire.

Examen relatif à la hernie

Le médecin insérera un de ses doigts à l’intérieur du scrotum (le sac contenant les testicules) et demandera au patient de tousser. La toux augmente la pression dans l’abdomen et pousse les intestins à travers l’ouverture de la hernie.

Radiographies et échographies

Ces examens peuvent aider le médecin à détecter une fracture osseuse ou une inflammation qui serait à l’origine de la douleur à l’aine.

Numération formule sanguine (NFS)

Ce type d’examen sanguin peut aider à déterminer si une infection est présente.

Traitement

Le type de traitement dépendra de la cause sous-jacente. les contractures bénignes peuvent souvent être traitées à domicile alors qu’une douleur plus sévère nécessitera un traitement médical.

Soins à domicile

Si la douleur à l’aine est le résultat d’une contracture, le traitement à domicile est probablement la meilleure option. Prendre du repos et interrompre les activités physiques durant deux à trois semaines permettront à la contracture de disparaître d’elle-même. Des médicaments contre la douleur, y compris le Tylenol, peuvent être pris pour contrôler la douleur et la gêne. L’application de glace pendant 20 minutes plusieurs fois par jour peut également contribuer au rétablissement.

Traitement médical

Si la douleur à l’aine résulte d’une fracture ou d’une rupture osseuse dans la région de l’aine, la chirurgie peut être nécessaire pour réparer l’os. Si une hernie inguinale constitue la cause sous-jacente des symptômes, la chirurgie peut être nécessaire.

Si les soins à domicile ne fonctionnent pas pour soigner le microtraumatisme, des médicaments réduisant l’inflammation pourront être prescrits pour aider à soulager les symptômes. Si cela ne fonctionne pas et que les microtraumatismes sont récurrents, le médecin pourra estimer qu’il est préférable d’envisager une thérapie physique.

Prévention

Il existe un certains nombres de précautions qu’il est possible de prendre afin d’éviter les douleurs à l’aine. Pour les sportifs, des étirements en douceur constituent un moyen d’éviter les blessures. Un échauffement régulier et lent avant toute activité physique peut aider à réduire le risque de blessure à l’aine, plus particulièrement lorsque les efforts physiques sont intenses. Maintenir un poids de forme et soulever les objets avec précaution peuvent aider à prévenir les hernies.

A lire aussi

Purpura thrombotique thrombocytopénique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Les habitudes alimentaires à adopter pour protéger son cœur

Claude

Radiographie du thorax : définition, cause, symptômes, traitement

Irene