conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Gliome du nerf optique : définition, cause, symptômes, traitement

Un gliome du nerf optique est un type de tumeur du cerveau. Il existe de multiples types de tumeurs du cerveau. Ces tumeurs portent généralement le nom des types de cellules qu’elles affectent.

Selon le Johns Hopkins Brain Tumor Center, les gliomes représentent environ un tiers des tumeurs du cerveau (JHU, 2012). Ils sont considérés comme des tumeurs peu agressives qui ne se développent pas aussi rapidement que d’autres types de tumeurs du cerveau. Ils sont situés dans le chiasma optique, où les nerfs optiques se croisent, ou ils enveloppent les nerfs optiques. Ils sont également appelés gliomes optiques ou astrocytomes pilocytiques juvéniles.

Le gliome du nerf optique est un type de cancer rare, à la croissance généralement lente, qui affecte les enfants. Il survient rarement chez les personnes âgées de plus de 20 ans. Il a été associé au trouble génétique appelé neurofibromatose de type 1, ou NF1.

Symptômes

Les symptômes d’un gliome du nerf optique sont causés par la pression de la tumeur contre les nerfs.

Symptômes communs de ce type de tumeur :

nausée et vomissements

problèmes d’équilibre

troubles de la vision

maux de tête

Autres symptômes possibles :

mouvements oculaires involontaires

troubles de la mémoire

somnolence diurne

perte d’appétit

retards de croissance

Des problèmes hormonaux peuvent également survenir parce que les tumeurs peuvent apparaître près de la base du cerveau, à l’endroit où les hormones sont contrôlées.

Diagnostic

Un examen neurologique montrera généralement une perte totale ou partielle de vision, ou des changements dans les nerfs optiques. Il peut exister une pression accrue sur le cerveau. D’autres examens utilisés pour aider à diagnostiquer des gliomes du nerf optique incluent des tomodensitogrammes du cerveau, des IRM du cerveau et des biopsies.

Traitement

Le traitement le plus efficace pour ces cancers doit impliquer une équipe multidisciplinaire. Un traitement spécialisé peut être nécessaire en cas de perte de mémoire. L’équipe peut également inclure des neurochirurgiens et des radio-oncologues.

Si la tumeur peut être éliminée complètement par une intervention chirurgicale, une telle opération est généralement effectuée. Lorsque la tumeur ne peut pas être retirée complètement, des parties de la tumeur peuvent être retirées pour atténuer la pression dans le crâne.

Une radiothérapie peut être effectuée avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur avant de l’éliminer complètement ou après la chirurgie pour détruire toutes les cellules cancéreuses qui subsistent. En cas de radiothérapie, une machine est utilisée pour diriger des rayons à haute énergie vers le site de la tumeur.

La chimiothérapie emploie des médicaments pour éliminer les cellules cancéreuses. Ceci est particulièrement utile si le cancer s’est étendu dans d’autres parties du cerveau. Des corticostéroïdes peuvent être administrés pour réduire le gonflement dans le crâne.

Le traitement peut aussi détruire des tissus sains du cerveau. Comme les tissus cancéreux peuvent ressembler à des tissus morts, il faut examiner attentivement ces derniers pour s’assurer qu’il n’y a pas de récurrence. Après la fin de votre traitement, des visites de suivi chez votre médecin sont nécessaires pour s’assurer qu’il n’y a pas d’effets secondaires et que le cancer ne réapparaît pas.

Complications

Des effets secondaires à long terme peuvent être causés par un traitement d’un gliome du nerf optique. Comme ces tumeurs se développent généralement chez les enfants, les effets de la radiothérapie ou de la chimiothérapie peuvent n’apparaître que tardivement. Des difficultés cognitives, des troubles d’apprentissage et des retards dans la croissance peuvent survenir en conséquence du traitement contre le cancer. Parlez à votre médecin du risque d’effets secondaires possibles à l’avenir et demandez-lui ce qui peut être fait pour réduire les dommages causés par le traitement.

Pour un enfant, avoir un cancer peut être très stressant, à la fois sur le plan social et sur le plan émotionnel. Votre enfant et vous-même pourriez bénéficier du soutien d’un psychologue ou d’un groupe de soutien. Le fait de connaître des enfants du même âge souffrant également d’un cancer pourrait lui être très utile.

A lire aussi

Eczéma marginé de Hebra : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Delirium tremens : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Bouton blanc : définition, cause, symptômes, traitement

Irene