conseils-et-astuces.fr
Image default
Santé / Médecine / Paramédical

Hépatite B : définition, cause, symptômes, traitement

L’hépatite B est une inflammation du foie causée par le virus de l’hépatite B (VHB). Le VHB est l’un des cinq types de virus hépatiques. Les autres sont les virus des hépatites A, C, D et E.

Selon les centres américains de contrôle et de prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) entre 2 000 et 4 000 décèdent chaque année des complications de l’hépatite B (CDC).

L’infection par le VHB peut être aigüe ou chronique.

Les symptômes de l’hépatite B aigüe apparaissent rapidement chez l’adulte. Chez l’enfant, la forme aigüe de l’hépatite B est rare. L’infection a la plupart du temps un caractère chronique.

Il faut du temps à l’hépatite B chronique pour se développer. À moins que des complications ne surviennent, les symptômes peuvent être difficiles à déceler. Selon les CDC, jusqu’à 1,4 million de personnes aux États-Unis sont atteintes d’hépatite B chronique (CDC).

Transmission

Le VHB est extrêmement contagieux. Il se répand par contact avec du sang, de la salive ou d’autres fluides corporels infectés. Il est possible que les symptômes ne se manifestent pas avant quelques jours, ou plus, une fois le virus contracté. Vous n’en êtes pas moins contagieux/contagieuse, même si vous ne présentez pas de symptômes.

Modes de transmission possibles :

  • utilisation d’une brosse à dents ou d’un rasoir infecté ;
  • transmission de la mère à l’enfant à la naissance ;
  • piqûre avec une aiguille contaminée ;
  • contact étroit avec une personne porteuse du VHB ;
  • rapports sexuels oraux, vaginaux et anaux.

Facteurs

Facteurs

Le risque d’infection par le HBV est particulièrement élevé au sein de certains groupes. Il s’agit notamment :

  • des personnes voyageant dans des pays où l’incidence du VHB est particulièrement élevée ;
  • des hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes ;
  • des personnes ayant des partenaires sexuels multiples ;
  • des personnes atteintes de maladies hépatiques chroniques ;
  • des personnes atteintes de maladies rénales ;
  • des diabétiques de plus de 60 ans.

Le risque de complications est élevé chez les personnes atteintes d’hépatite B chronique. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) indique que 25 % des adultes qui développent une hépatite B au cours de l’enfance décèderont de complications par la suite (OMS).

En Asie, l’hépatite B est la forme la plus courante de l’hépatite.

Symptômes

Il arrive que les symptômes du VHB ne soient pas apparents avant plusieurs mois, voire plusieurs années. Au nombre des symptômes courants figurent néanmoins :

  • une urine foncée ;
  • des douleurs articulaires ;
  • une perte d’appétit ;
  • de la fièvre ;
  • un inconfort abdominal ;
  • une sensation de faiblesse ;
  • une jaunisse (peau et yeux jaunâtres).

Les symptômes du VHB doivent être traités immédiatement. Si vous êtes exposé(e) à l’hépatite B, informez-en votre médecin sans délai. Il est possible que l’infection puisse être prévenue.

Diagnostic

Le diagnostic de l’hépatite B passe d’ordinaire par des analyses de routine ou des tests de dépistage effectués sur prescription. Un dépistage du VHB est fréquemment effectué lorsqu’une personne :

  • a été en contact avec une autre porteuse du VHB ;
  • s’est rendue dans un pays où le VHB est présent à l’état endémique ;
  • a effectué un séjour en établissement pénitentiaire ;
  • a consommé des drogues ;
  • suit un traitement par dialyse rénale ;
  • lorsqu’il s’agit d’une femme, est enceinte ;
  • lorsqu’il s’agit d’un homme, a eu des rapports sexuels avec d’autres hommes ;
  • est séropositive.

Pour dépister le VHB, votre médecin effectuera une série d’analyses de sang. Trois tests sont employés pour déterminer le statut de l’infection :

Tests

Tests

Le test de l’antigène de surface de l’hépatite B indique si vous êtes contagieux/contagieuse. Un résultat positif indique que vous êtes porteur/porteuse du virus, et qu’il est possible que vous le répandiez. Un résultat négatif indique que vous n’êtes pas porteur/porteuse du VHB. Ce test ne distingue pas entre infection chronique et aigüe.

Test de l’antigène capsidique de l’hépatite B

L’antigène capsidique de l’hépatite B indique si vous êtes actuellement infecté(e) par le VHB. Un résultat positif indique en général que vous êtes atteint(e) d’hépatite B chronique. Il peut également indiquer que vous vous remettez d’une hépatite B aigüe.

Dépistage de l’anticorps de l’antigène de surface de l’hépatite B

Le test de l’anticorps de l’antigène de surface de l’hépatite B indique si vous êtes immunisé(e) contre le VHB. Un résultat positif indique que vous êtes protégé(e) contre le VHB. Il existe deux raisons possibles à un test positif. Vous avez pu être vacciné(e). Vous avez pu vous remettre d’une infection aigüe au VHB.

Tests de la fonction hépatique

Il arrive que les symptômes du VHB soient identiques à ceux d’autres affections, et notamment à des pathologies hépatiques.

Les tests de la fonction hépatique consistent à analyser votre sang pour détecter une augmentation d’enzymes hépatiques. Les résultats de ce test peuvent indiquer si votre foie est soumis à un stress. Il peut également permettre d’identifier des signes de maladie.

Lorsque le résultat de ces tests est positif, il peut être nécessaire d’effectuer un test de dépistage du VHB. Les virus hépatiques sont une cause importante de dommages hépatiques.

Traitement

Lorsqu’au cours des dernières 24 heures, vous avez été en contact avec une personne porteuse du VHB, parlez-en avec votre médecin. Il peut être possible de prévenir une infection au moyen d’une injection d’immunoglobuline anti-hépatique B. Il s’agit d’une solution d’anticorps du VHB.

Options de traitement de l’hépatite B

L’hépatite B aigüe ne requiert pas de traitement. La plupart des personnes atteintes d’infection aigüe guérissent d’elles-mêmes. Un repos alité vous aidera cependant à vous rétablir.

L’hépatite B chronique peut être traitée au moyen de médicaments antiviraux. Ceux-ci vous aident à combattre le virus. Ils peuvent également atténuer le risque de complications hépatiques ultérieures.

Lorsque les dommages causés à votre foie par le VHB sont importants, il est possible que vous ayez besoin d’une greffe du foie. Votre foie est retiré et remplacé par celui d’un donneur. La plupart des foies greffés proviennent de donneurs décédés.

Complications

Lorsque le traitement de l’hépatite B chronique ne commence pas rapidement, des complications peuvent survenir.

Et notamment :

  • une cicatrisation hépatique (cirrhose) ;
  • une défaillance hépatique ;
  • un cancer du rein ;
  • une défaillance rénale ;
  • un cancer du foie.

Une infection par l’hépatite D est également possible. Ce virus peut également être contracté par des personnes porteuses du VHB. Une infection combinée peut être à l’origine de problèmes hépatiques graves.

Prévention

Le vaccin contre l’hépatite B est le mode de prévention du VHB le plus efficace. Cette vaccination n’est pas obligatoire. Elle est cependant recommandée pour les groupes suivants :

  • tous les nouveaux nés, à la naissance ;
  • tous les enfants et adolescents qui n’ont pas été vaccinés à la naissance ;
  • les adultes traités pour une maladie sexuellement transmissible (MST) ;
  • les personnes vivant dans un établissement de soins ;
  • les personnes qui, en raison de leur travail, sont amenées à entrer en contact avec du sang ;
  • les personnes positives au VIH ;
  • les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes ;
  • les personnes ayant des partenaires sexuels multiples ;
  • les consommateurs de drogues injectables ;
  • les membres de la famille des porteurs du VHB ;
  • les personnes atteintes de maladies chroniques ;
  • les personnes voyageant dans des régions où le VHB est très présent.

En d’autres termes, pratiquement tout le monde doit se faire vacciner. Le vaccin est relativement peu onéreux et extrêmement sûr.

Il existe également d’autres manières de réduire votre risque d’infection par le VHB. Vous devez toujours :

  • demander à vos partenaires sexuels de se soumettre à un test de dépistage de l’hépatite ;
  • utiliser un préservatif lors de rapports sexuels anaux, vaginaux ou oraux ;
  • éviter les drogues vendues dans la rue ;
  • vérifier si le VHB est très présent dans les régions où vous vous rendez à l’occasion de vos voyages internationaux.

A lire aussi

Plus compliqué qu’un simple trou dans l’estomac : Abcès abdominal

Irene

Le paraphimosis : définition, cause, symptômes, traitement

Irene

Trouble mental organique : définition, cause, symptômes, traitement

Irene